Dakar, 8 juin (APS) – Le secrétaire général du ministère de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publique, El Hadj Abdoulaye Guèye, a souligné jeudi l’urgence d’accélérer la cadence, la concertation et la mutualisation dans la mise en œuvre des politiques d’habitat au Sénégal pour, ensemble, inverser la tendance et constituer des facteurs de facilitation de la mise en œuvre du nouvel agenda urbain.

‘’Le constat reste unanime : l’Afrique, notre cher continent, détient toujours les taux d’urbanisation et de croissance urbaine les plus élevés au monde’’, a-t-il dit, en rappelant la déclaration finale de la deuxième session de l’Assemblée des Nations unies pour l’habitat, tenue du 05 au 09 juin dernier, à Nairobi, au Kenya.

ONU-Habitat, dont l’objectif est d’accompagner les pays à développer une urbanisation durable, demeure et reste le promoteur principal pour ne pas ainsi dire, l’espoir, a-t-il dit dans un discours dont copie est parvenue à l’APS.

Donnant en exemple le Sénégal qui s’inscrit dans cette dynamique, il s’est félicité du programme ‘’Sénégal zéro bidonville’’, exécuté par le ministère en charge de l’Habitat et mis en œuvre à travers le projet des 100 mille logements et de la restructuration et du renouvellement urbain. Il a aussi magnifié le programme zéro déchet.

‘’Des programmes qui donnent d’ores et déjà entière satisfaction. Avec cette belle dynamique observée çà et là en Afrique ensemble avec ONU-Habitat, notre cher continent filera droit vers un avenir meilleur, plus inclusif et résilient’’, a-t-il souligné.

El Hadj Abdoulaye Guèye déclare que ‘’le Sénégal (…) entend mettre en œuvre les recommandations issues de la conférence mondiale Habitat III et développer des mécanismes de suivi-évaluation des réalisations du nouveau programme pour les villes au Sénégal’’.

Selon lui, le Sénégal, à travers une déclaration en prélude de la clôture des travaux de l’Assemblée des Nations unies sur l’habitat, renouvelle ses vifs remerciements à ses pairs qui lui avaient donné leur confiance, lors de son élection au Conseil exécutif d’ONU-Habitat, en 2019.

Outre le secrétaire général du ministère de l’Urbanisme, une équipe dirigée par le directeur de l’urbanisme opérationnel, Seynabou Goumbala de la direction de l’Urbanisme et de l’Architecture (DGUA) a pris part à cette rencontre, sous la direction de l’ambassadeur du Sénégal à Nairobi, et représentant permanent du Sénégal auprès d’ONU-Habitat, Ndongo Dieng. 

A l’occasion, la délégation a participé aux sessions plénières et tenu des rencontres B2B avec des délégations de pays, comme le Mozambique, la Malaisie, la Corée du Sud et le Fonds mondial pour le développement des villes.

 Elle a aussi participé à une session portant sur le nouvel agenda urbain 2024-2030.

De même a-t-elle tenu des séances de travail avec Oumar Sylla, directeur du bureau Afrique subsaharienne d’ONU-Habitat portant sur le programme participatif d’amélioration des bidonvilles (Ppba), la politique nationale de planification urbaine et la redynamisation de la coopération entre ONU-Habitat et le Sénégal. Au cours de ces rencontres, il a été proposé la signature d’un mémorandum d’entente et la tenue d’une journée de l’habitat en octobre au Sénégal.

SBS/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-COLLECTIVITE-INFRASTRUCTURES / Pikine Est : un bâtiment rénové abritant le centre-services et la bibliothèque municipale inauguré

Pikine, 28 mai (APS) – Le maire de Pikine Est (banlieue de Dakar), Issakha Diop, a inaugur…