Podor (nord), 15 avr (APS) – Des responsables d’organisations d’éleveurs du département de Podor (nord), sollicitent des nouvelles autorités une plus grande attention, pour la protection de l’environnement, par une lutte hardie contre les feux de brousse.

Ils ont exprimé cette demande lors d’une assemblée générale tenue dimanche à Nguendar, village de la commune de Ndiayène Pendao. L’objectif de la réunion était de faire le point sur la situation alimentaire du cheptel en cette période de soudure.

La rencontre, présidée par Aboubacry Diallo, président de la Maison des éleveurs (MDE) de Podor, a enregistré la présence de tous les responsables de sections.

‘’Nous invitons les nouvelles autorités à faire de la protection de l’environnement et de la gestion des ressources naturelles une priorité pour le développement de l’élevage, confronté à des cas récurrents de feux de brousse’’, a déclaré M. Diallo, au terme de la rencontre.

Il a rappelé que l’élevage au Sénégal et dans le Sahel est de type essentiellement extensif. ‘’Donc, il faut une bonne gestion du tapis herbacé qui passe par une +protection et une lutte contre des éléments destructeurs dont le feu+’’, a-t-il exhorté.

‘’Le principal obstacle à l’alimentation du cheptel, est la destruction des pâturages causée par les feux de brousse. C’est la source de plusieurs de nos difficultés’’, a-t-il insisté.

Selon lui, dès qu’un feu se déclare dans une localité, ce sont de nombreux cas de pertes qui sont enregistrés.

‘’Outre les nombreux hectares de tapis herbacé détruits, il y a souvent des arbres brûlés, des habitations incendiés, parfois aussi des petits ruminants morts calcinés et même des vies humaines’’, a-t-il déploré. Il a rappelé le feu de brousse survenu à Doumnga Lao où cinq personnes avaient été tuées en 2022. Il y a aussi celui de Mbolo Birane qui avait calciné plus de 150 moutons.

Aboubacry Diallo a plaidé pour un renforcement accru en camions citernes, du carburant, des équipements et divers moyens pour les services départementaux des eaux et forêts, pour faciliter la lutte contre ce fléau.

Il sollicite des collectivités territoriales ‘’une plus grande implication dans ce combat’’ en vertu de la loi sur la décentralisation.

Selon Aboubacry Diallo, les éleveurs de Podor saluent le couplage agriculture et élevage en un seul ministère dans le nouveau gouvernement.

‘’Toutefois, nous ne voulons pas être les parents pauvres de cette nouvelle politique’’, a-t-il prévenu.

Il a rappelé à cet égard que ‘’l’élevage est un secteur important de notre économie nationale’’, soulignant que ‘’les éleveurs veulent absolument le renforcement des acquis, comme la journée de l’élevage, le FONSTAB, entre autres’’.

AHD/AMD/ASG/AB

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-AFRIQUE-FOOTBALL / Tournoi Féminin UFO-A Dames : remake Sénégal-Guinée Bissau en finale 

Dakar, 28 mai (APS) – Les Lionnes U20 du Sénégal vont croiser la Guinée Bissau en finale d…