Podor, 4 avr. (APS) – Le président de la Maison des éleveurs (MDE) de Podor, Aboubacry Diallo, a suggéré jeudi des ‘’mesures urgentes’’ en vue de faciliter ‘’un approvisionnement correct’’ du pays en moutons en perspective de la fête de Tabaski prévue au mois de juin.

M. Diallo réagissait à l’adresse à la Nation prononcée par le président la République, Bassirou Diomaye Diakhar Faye, mercredi, à la veille de la commémoration du 64e anniversaire de la fête nationale du Sénégal.

‘’Les premières mesures annoncées par le chef de l’Etat en faveur de l’agriculture, de l’élevage, de la pêche, entre autres, dans le sens de l’amélioration de la productivité, sont rassurantes’’, s’est félicité le président de la MDE de Podor. Il juge que ‘’les trois mamelles de notre économie nationale sont bien prises en compte’’.

‘’Cependant, dans ce contexte de morosité économique, il faut, dans l’urgence, s’atteler à l’approvisionnement en moutons pour les ménages’’, a suggéré Aboubacry Diallo, rappelant que la fête de Tabaski arrive dans un peu plus de deux mois.

La Tabaski, qui est l’une des plus grandes fêtes religieuses au Sénégal, ‘’intervient’’ cette année ‘’dans un contexte marqué par l’arrivée d’un nouveau gouvernement, qui se doit de réussir le pari de l’organisation’’, a insisté le responsable de l’organisation pastorale.

Il a souligné que beaucoup d’investissements ont été consentis dans le cadre des programmes et projets de l’Etat, notamment en matière de santé animale, d’hydraulique pastorale, de formation, de financement, d’organisation du secteur avec à la clé l’adoption notamment du Code pastoral.

‘’Dans ce lot d’acquis, je ne peux pas ne pas citer le Fonds de stabulation (FONSTAB) qui octroie des crédits aux opérateurs en élevage’’, a-t-il poursuivi. Il préconise l’’’augmentation de la ligne de crédit’’ dudit fonds et l’allongement de la ‘’durée des délais de remboursement de huit à douze mois’’.

En 2012, le gouvernement avait mis en place, dans chaque département, des fonds cogérés par l’administration et les organisations d’éleveurs, suivant un mécanisme de gestion transparent, a rappelé Aboubacry Diallo.

Il considère que ‘’l’institutionnalisation de la journée nationale de l’élevage est un moment phare qui a contribué à la visibilité du secteur’’.

D’après le président de la MDE de Podor, ‘’le FONSTAB doit aller plus loin, dans le court et moyen terme, pour apporter sa contribution dans la souveraineté alimentaire’’. ‘’Il est possible d’identifier, par exemple, trois éleveurs modèles par département, leur octroyer des financements pour la création de fermes pastorales pour d’abord rendre visibles les bonnes pratiques en élevage et booster la production de lait et de viande’’, a-t-il proposé.

AHD/AMD/ASG

Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-RELIGION-EDUCATION / Diourbel : un officiel appelle les maîtres coranique à s’ouvrir davantage à l’État

Diourbel, 20 avr (APS) – Le directeur de la promotion des droits et de la protection…