Thiomby (Kaolack), 28 fév (APS) – L’objectif recherché à travers les plans communaux d’adaptation et de développement agricole (PCADA) élaborés dans le cadre du projet “Agir localement pour l’adaptation du territoire arachidier dans la région de Kaolack” (ALATAK), est “faire de l’agriculture le moteur de la croissance locale, du développement, de l’emploi (…) et de création de richesses pour les agriculteurs’’, indique le directeur de l’Agence régionale de développement (ARD) de Kaolack (centre).

‘’Les PCADA, élaborés dans le cadre du projet ALATAK, visent à faire de l’agriculture le moteur de la croissance locale, du développement, de l’emploi pour les jeunes et les femmes et de création de richesses pour les agriculteurs’’, a affirmé Mahmouth Diop.

Il s’entretenait avec l’APS au terme d’un atelier de lancement du processus d’élaboration du Plan communal d’adaptation et de développement agricole (PCADA) de Thiomby, dans le cadre du projet ‘’Agir localement pour l’adaptation du territoire arachidier dans la région de Kaolack” (ALATAK).

‘’Ce plan a pour objectif de positionner la commune de Thiomby comme un pôle agricole intégré, un pôle de richesses et d’opportunités économiques grâce à une exploitation rigoureuse de toutes les opportunités de l’agriculture’’, a souligné Mahmouth Diop.

Selon lui, ce plan sera mis en œuvre en partenariat avec le Cadre de concertation des producteurs agricoles (CCPA), l’ARD et ID Territoires.

‘’Pour aller vers une transformation agricole, la dimension planification est importante. C’est pourquoi l’ARD a convenu avec ID Territoires et le CCPA qu’il faut donner à la planification une place très importante dans la gestion agricole locale’’, a indiqué le directeur de l’ARD, bras technique des collectivités territoriales.

Il a rappelé que les communes cibles du projet disposent chacune d’un plan de développement communal (PDC) adossé au Plan Sénégal émergent (PSE).

‘’Ces communes cibles du projet ayant une vocation agricole, le plus urgent aujourd’hui, c’est d’élaborer un plan de développement agricole et d’adaptation aux changements climatiques. Donc, dans ces plans, il faut, dans le cadre de la planification agricole, tenir compte des impacts négatifs des changements climatiques pour aller vers une agriculture durable’’, a-t-il ajouté.

Le troisième adjoint au maire de la commune de Thiomby, Mamadou Diouf, a remercié les parties prenantes de ce projet du choix porté sur sa collectivité territoriale qui, jusqu’ici, s’adonnait à une agriculture de subsistance.

‘’Il s’agit là d’un plan extrêmement important puisqu’il tient compte des effets néfastes des changements climatiques qui touchent pratiquement toutes les régions du monde. Il permettra à notre commune de pouvoir faire face à ce phénomène et à la population agricole locale de changer de fusil d’épaule et de devenir de véritables entrepreneurs agricoles’’, a-t-il dit.

Il a invité les jeunes et les femmes de sa commune à s’approprier ce plan qui, à l’en croire, va contribuer ‘’considérablement’’ à lutter contre l’exode rural et l’émigration irrégulière.

ADE/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-ECONOMIE / Création d’emplois, réduction du coût de la vie : le patronat aux côtés de l’Etat

Dakar, 23 avr (APS) – Le secteur privé sénégalais a pris l’engagement mardi d’’’acco…