Dakar, 11 jan (APS) – La première journée de l’audience consacrée à l’examen de la plainte déposée à la Cour international de justice (CIJ) par l’Afrique du Sud contre Israël, accusé de s’adonner à des actes de génocide dans la bande de Gaza, en Palestine, s’est ouverte ce jeudi à La Haye, aux Pays-Bas, ont rapporté plusieurs médias.

Il s’agit d’une audience publique de deux jours organisée dans le cadre d’une action judiciaire intentée par Pretoria en vertu de la convention des Nations sur le génocide, afin que la CIJ, principal organe judiciaire des Nations unies, prenne des ‘’mesures conservatoires’’.

Ces mesures conservatoires demandées, conformément à l’article 41 du statut de la cour ; des articles 73, 74 et 75 du règlement de la cour, visent à ‘’protéger contre un nouveau préjudice grave et irréparable des droits que le peuple palestinien tient de la convention contre le génocide’’, a déclaré la présidente de la Cour, Joan E. Donoghue au démarrage des travaux.

Pour l’avocate irlandaise Blinne Ni Ghralaigh, membre de l’équipe juridique de l’Afrique du Sud, les actions d’Israël dans la bande de Gaza sont ‘’le premier génocide de l’histoire où les victimes diffusent leur propre destruction en temps réel dans l’espoir, pour le moment vain, que le monde fasse quelque chose”.

A travers le monde, des manifestations et des pétitions sont initiées en soutien à la plainte sud-africaine devant la CIJ.

‘’Nos sommes une quarantaine d’eurodéputés à soutenir la plainte de l’Afrique du Sud dénonçant des actes génocidaires à Gaza. Nous soutenons cette plainte et la demande de mesures pour suspendre les combats’’, a écrit sur le réseau social X, l’eurodéputé belge, Saskia Bricmont.

Dans une lettre adressée à la CIJ, ils appellent à la ‘’cessation du génocide en cours en Palestine, qui a déjà causé 22 000 morts’’.

Jeudi, des centaines d’Israéliens et de Palestiniens se sont mobilisés devant le siège de la CIJ en soutien à l’action judiciaire sud-africaine.

L’Afrique du Sud a déposé le 29 décembre dernier auprès de la Cour internationale de justice une requête visant à condamner l’Etat d’Israël, accusé de se livrer à des actes de génocide contre le peuple palestinien à Gaza, a annoncé la juridiction internationale.

L’Etat sud-africain affirme notamment dans sa requête que les actes et omissions d’Israël revêtent un caractère génocidaire », car ils s’accompagnent de l’intention spécifique requise de détruire les Palestiniens de Gaza en tant que partie du groupe national, racial et ethnique plus large des Palestiniens, rapporte le site de Radio France internationale.

Selon les autorités sanitaires, près de 24.000 palestiniens en majorité des femmes et des enfants ont perdu la vie dans la bande de Gaza depuis le lancement de la riposte terrestre et aérienne lancée par l’armée israélienne à la suite d’une attaque meurtrière menée par le mouvement palestinien le Hamas le 7 octobre dernier en territoire israélien.

ABB/AKS/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-JAPON-EDUCATION / Un don de quarante-six millions pour la réhabilitation de l’école élémentaire Pikine 17

Dakar, 4 mars (APS) – L’ambassadeur du Japon au Sénégal, Izawa Osamu a signé, lundi, avec …