Louga, 27 fév (APS) – La chargée de programme gouvernance à ONU Femmes Sénégal, Fanta Sow Ndiaye, a plaidé, mardi, à Louga, pour que les femmes soient davantage promues aux postes de nomination dans les instances publiques nationales et locales, afin de réduire les disparités de genre dans les centres de prise de décisions.

“Nous avons la loi sur la parité, mais nous voudrions également que partout où il y a recrutement ou des postes de nomination, que les femmes en bénéficient au même titre que les hommes”, a-t-elle déclaré.

Fanta Sow Ndiaye s’entretenait avec des journalistes en marge d’un atelier de renforcement des capacités pour la promotion de la présence et du leadership des femmes au sein des institutions publiques nationales et locales, une rencontre (27, 28 et 29 février) qui se tient dans les locaux de la mairie de Louga.

Fanta Sow Ndiaye a signalé qu’une étude “principalement portée par le PNUD”, le Programme des Nations unies pour le développement, en collaboration avec ONU Femmes, a été élaborée pour établir “une situation de référence” devant permettre d’élaborer un plan d’actions national sur cette question.

“Ce plan va nous permettre d’identifier ensemble avec les acteurs des recommandations, des activités phares à réaliser, les budgétiser et à voir dans quel cadre on pourra mettre en œuvre ces programmes pour qu’on puisse avoir des femmes au même niveau que les hommes dans les institutions publiques”, a-t-elle expliqué.

Selon Madjiguène Sangaré Guèye, adjointe au maire de Louga, “cet atelier organisé par ONU Femmes est très important parce qu’il […] a permis d’avoir des échanges fructueux qui vont permettre de mieux outiller les femmes sur la promotion du leadership féminin au sein des institutions publiques nationales et locales”.

“Nous avons aussi longuement parlé de la parité, du recrutement des femmes dans la Fonction publique, mais également de cette étude qui nous a permis d’avoir des statistiques par rapport à la position des femmes dans les instances publiques notamment les collectivités territoriales”, a-t-elle ajouté.

“Il a été également l’occasion de faire un plaidoyer pour une meilleure promotion des femmes dans les instances de prise de décisions notamment dans les postes nominatifs”, a-t-elle indiqué.

DS/BK/AKS/SMD

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-LITTERATURE / L’Harmattan Sénégal présente deux ouvrages sur le blanchiment de capitaux dans l’UEMOA, samedi

Dakar, 19 avr (APS) – La maison d’édition Harmattan Sénégal abrite, samedi à 1…