Mbour, 2 jan (APS) – Le président du conseil départemental de Mbour, Saliou Samb, plaide pour une augmentation des fonds de dotation afin de permettre aux collectivités territoriales de prendre en charge les compétences qui leur sont transférées dans le cadre de l’Acte 3 de la décentralisation.

”Nous voulons plus d’accompagnement du pouvoir central aux collectivités territoriales. Si des compétences sont transférées aux collectivités, il faudrait que les moyens s’ensuivent. Mais faire des transferts de compétences, sans transfert de moyens, il n’y aura pas de (résultat)”, a dit M. Samb, dans un entretien avec l’APS.

Saluant les “avancées” enregistrées chaque année par l’État, il a noté toutefois que les fonds de dotation alloués aux collectivités territoriales ne  sont “pas encore suffisants” malgré leur augmentation.

”La réforme qui a été entamée n’est pas allée jusqu’au bout, car il y a eu transfert de compétences sans transfert de moyens conséquents”, estime Saliou Samb.

”Dans les pays où la décentralisation est une réalité, les collectivités territoriales reçoivent des moyens conséquents qui leur permettent de pouvoir jouer leur rôle dans les compétences qui leur sont transférées”, a-t-il relevé.

L’élu territorial a invité le pouvoir central à “lâcher du lest” et à ”faire plus confiance aux collectivités”, tout en érigeant des règles de contrôle permettant une utilisation ”à bon escient” de ces fonds. ”Les collectivités territoriales, a rappelé, Saliou Samb, doivent impulser le développement économique de nos territoires”.

”Il faut accompagner le (programme) avec des moyens, pour qu’il soit une réussite. C’est l’appel de tous les présidents de conseil départemental”, a-t-il plaidé encore.

DOB/ADI/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-AGRICULTURE / Maraîchage : Kaolack a été ‘’très dynamique’’ cette année (DRDR)

Kaolack, 2 mars (APS) – Le sous-secteur du maraîchage s’est avéré ‘’très dynamique’’ dans …