Dakar, 18 sept (APS) – Le dernier recueil de poèmes de l’écrivain Issa Damaan Sarr intitulé « Peuple de l’eau », constitue un hymne exprimant la joie, la nostalgie mais aussi la reconnaissance d’un enfant à son terroir d’origine, en l’occurrence les îles du Saloum précisément Niodior et à son peuple les Ñoominka.

« Ce recueil part d’un besoin d’exprimer ma reconnaissance pour ce que ce peuple m’a donné et aussi c’est lorsqu’on quitte son île qu’on le découvre, car au-delà de la reconnaissance et de la gratitude, il y a une certaine nostalgie », a expliqué l’auteur.

L’ouvrage édité en 2023 par Al Fàruq édition/Jimsaan présente une  »image globale »  du pays serer Ñoominka niché dans le delta du Saloum (centre du Sénégal) où l’auteur va au-delà de ce qui est retenu de cet espace touristique, inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco en 2011.

A travers 35 poèmes, Issa Damaan Sarr dépeint le tableau des us et coutumes de ce peuple insulaire, dont les origines remonteraient autour du Nil, en Egypte.

Outre la culture Serer et ses croyances, le poête évoque notamment la figure de  »Maama Ngéecc » ou encore des ‘’Maad pangool’’, des esprits rois auxquels il dédie des vers dans le recueil.

Les questions environnementales sont également prises en charge par l’auteur. Il en est ainsi avec le thème central du recueil : l’eau, une question « vitale et fondamentale », selon l’auteur, insistant sur les problématiques sociales et historiques de son royaume d’enfance.

Se présentant comme « la bouche de la nature », Issa Damaan Sarr chante dans le poème intitulé « Delta, mon amour ! », « Aucune pollution, aucune souillure ne saura étouffer mon amour pour lui ».

« L’idée était de faire découvrir ce terroir, ce pays parce qu’à chaque fois que l’on parle du delta du Saloum, on pense au tourisme, à l’environnement, à la belle nature, aux mangroves, mais il y a un peuple, une communauté qui est là et qui interagit avec cet environnement. Ce peuple a un vécu historique et culturel très riche », a encore fait valoir l’écrivain.

« Dans une langue précise et lumineuse, il révèle la texture de leur sensibilité au monde, leurs chemins anciens et nouveaux à travers les sables du Sahara et les embruns de l’Atlantique », souligne le préfacier à la quatrième de couverture de l’ouvrage, Felwine Sarr.

Selon cet universitaire, également originaire des îles du Saloum « le verbe poétique de Damaan rend à ces élans de vie, dans l’espace du langage, leur incandescence et leur mystère ».

Spécialisé en études africaines, Issa Damaan Sarr prépare actuellement une thèse de doctorat à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD). Il est également cofondateur de la plateforme « Firi » dédiée à l’oralité, à la traduction et à la diffusion des savoirs. Il écrit en français et en serer

Le recueil « Peuple de l’eau » a été lauréat en 2022 du prix Ibrahima Sall du concours  »Parlons poésie ». Ce qui a prévalu la publication du manuscrit, cette année par Al Fàruq édition/Jimsaan.

FKS/ADL/SMD/MTN

 

 

Dans la même rubrique
Charger plus dans Culture
Comments are closed.

Voir aussi...

SENEGAL-RELIGIONS-GOUVERNEMENT / Kaolack : Macky Sall va rendre visite aux guides religieux, mardi

Kaolack, 25 sept (APS) – Le président de la République va passer la nuit de lundi à mardi …