Dakar, 13 juin (APS) – Le ministre de la Pêche et de l’Economie maritime, Pape Sagna Mbaye, a évoqué, mardi, la possibilité d’une collaboration entre son département et le laboratoire de biologie marine de l’Institut fondamental d’Afrique noire (IFAN) de l’université Cheikh Anta Diop.

‘’Le ministère n’hésiterait pas à signer des conventions avec l’IFAN pour qu’il puisse nous accompagner dans certains travaux qui doivent aboutir à la prise de décisions où l’élément scientifique serait de rigueur, pour l’intérêt des contractants que nous sommes mais aussi pour le bonheur des populations”, a déclaré M. Mbaye qui s’exprimait au terme d’une visite au laboratoire de biologie marine de l’IFAN Cheikh Anta Diop (UCAD).

Selon lui, ‘’rien que pour une partie de signature de convention à l’international, d’attribution de licence pour les espèces indiquées, la recherche scientifique pourrait nous être extrêmement utile dans l’appréciation objective des décisions que nous allons pouvoir prendre à partir de connaissances empiriques”.

Le Professeur Khady Diouf Goudiaby, responsable du laboratoire de biologie marine de l’IFAN a également abondé dans le même sens.

”Nous sommes des chercheurs et notre budget à l’université est assez limité. Donc nous aimerions bien établir une collaboration avec le ministère de la Pèche et de l’Economie maritime qui pourrait nous accompagner dans l’acquisition d’équipements pour renforcer les activités menées au sein du laboratoire’’, a-t-elle dit.

La visite de Pape Sagna Mbaye amorce des échanges sur l’importance de la recherche dans la gestion des pêcheries.

Elle permettra ‘’l’identification de voies de partenariat pour des prises de décision éclairées dans la gestion des ressources halieutiques du Sénégal’’, a indiqué l’IFAN dans un communiqué.

L’équipe du laboratoire de biologie marine de l’Institut fondamental d’Afrique noire (IFAN) Cheikh Anta Diop ‘’travaille à fournir les données biologiques nécessaires à la gestion des populations naturelles de poissons, exploitées ou non”.

Ses trois missions sont la recherche, la formation et l’expertise.

Selon la même source, ‘’la recherche s’effectue autour du montage et de la conduite de projets de recherche communs, avec des thématiques concernant les traits de vie (croissance, reproduction et alimentation), la distribution géographique et la connectivité des populations’’.

Elle signale que ‘’la formation est assurée par l’encadrement de stagiaires universitaires (masters et doctorats), mais aussi de chercheurs et de techniciens de diverses institutions régionales sur des techniques d’analyses spécifiques’’.

Quant à l’expertise du laboratoire de biologie marine, elle ‘’se mesure par la fourniture de données biologiques nécessaires à la gestion des populations naturelles de poissons’’.

Le communiqué rappelle que ‘’ces données seront précieuses pour contribuer à la gestion durable des ressources halieutiques du Sénégal’’.

Il signale que des chercheurs de l’IFAN spécialisés en anthropologie et en sociologie mènent également des travaux de recherche sur l’utilisation des ressources halieutiques par les populations.

AFD/OID/ASB

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-ENVIRONNEMENT-FORMATION / Sédhiou : des élèves de terminale sensibilisés sur les métiers verts par l’ISEP de Mbacké

Sédhiou, 27 mai (APS) – Des élèves du lycée Balla Moussa Daffé de Sédhiou (sud) en c…