Pambal, 13 fév (APS) – Cinquante femmes venues de différents villages de la commune de Pambal, dans département de Tivaouane (ouest), ont reçu leur parchemin, lundi, après avoir été formées pendant 45 jours, soit aux techniques de transformation de fruits et légumes ou à la coupe-couture.

Cette formation devrait contribuer au développement de ce terroir et aider à fixer les femmes qui parcouraient des dizaines de kilomètres pour aller gagner leur vie.

‘’A partir d’aujourd’hui, la formation que j’ai reçue durant 45  jours en technique de transformation de fruits et légumes va me permettre de rester définitivement à Pambal ‘’, s’est réjouie Marie Danièle Mboye Thiaw, une des bénéficiaires.

‘’J’allais presque chaque semaine à Tivaouane pour faire la lessive. Mais je peux dire que grâce au maire, cette pratique  deviendra une vieille histoire’’, a témoigné cette dame après avoir raconté combien c’était fatigant de toujours aller chercher du travail hors de Pambal.

Elle se dit déterminée à mettre en pratique tout ce qu’elle vient d’acquérir comme connaissances.

Selon le  formateur de ces femmes, Saliou Sène, qui est aussi le directeur du centre de formation professionnelle de Mont-Rolland, cette session organisée au profit de 50 femmes, a coûté plus de 18 millions de FCFA au 3FPT, le Fonds de financement de la formation professionnelle et technique.

Tout le reste, a-t-il ajouté, a été entièrement pris en charge par le maire de Pambal, Lazare Lamane Thiaw.

Saliou Sène a indiqué que 23 femmes ont choisi la transformation de fruits et légumes, et les 27 autres ont préféré la coupe-couture.

‘’Nous sommes persuadés qu’elles vont devenir des entrepreneures aguerries, car durant toute la formation, elles n’ont cessé de montrer leur détermination à s’en sortir’’, a rapporté M. Sène.

Le maire qui s’est dit rassuré par cet état d’esprit, s’est engagé à accompagner les femmes de toutes les contrées  de sa commune.

‘’L’autonomisation des femmes va changer le visage de Pambal. Je suis sûr qu’avec elles, le développement est une question de mois’’, s’est-il enthousiasmé, tout en disant son espoir de ‘’rendre la commune de Pambal plus attractive’’, avec ces actrices de développement.

L’édile de Pambal a remis à chacune des récipiendaires, selon sa spécialité, un kit de matériel de transformation ou une machine à coudre toute neuve.

MKB/ADI/SBS/ASB

 

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-POLITIQUE / Journée ville-morte : une ambiance habituelle au marché central de Diourbel

Diourbel, 27 fév (APS) – La journée ville-morte décrétée par ‘’Aar Sunu election’’ (Protég…