Dakar, 30 jan (APS) – Le Fonds souverain d’investissements stratégiques (FONSIS) vient de mettre sur pied Oyass Capital, un fonds de 35 milliards de francs CFA destiné à faciliter l’accès au financement pour les PME sénégalaises et à stimuler la croissance économique.

Ce nouveau fonds a été lancé mardi à Dakar, au cours d’une cérémonie présidée par le secrétaire général du ministère de l’Economie, du Plan et de la Coopération, Alé Nar Diop.

“Aujourd’hui, grâce aux apports de la KFW (coopération allemande), de la Banque mondiale et de l’Etat du Sénégal, le FONSIS a pu mobiliser un financement cumulé de près de 35 milliards de FCFA, soit 55 millions d’euros, pour le démarrage d’Oyass Capital”, a-t-il dit.

Selon M. Diop, ce fonds vise à “faciliter l’accès au financement en capital pour les PME sénégalaises, à stimuler la croissance économique pour impacter durablement la croissance […]”.

“Avec une taille initiale de 35 milliards de FCFA au premier ‘closing’ [processus final dans la conclusion d’une transaction], Oyass Capital atteindra une taille cible de 50 milliards FCFA au second ‘closing'”, a soutenu l’administrateur du FONSIS, Abdoulaye Diouf Sarr.

Les tickets d’investissement “varient de 200 millions FCFA à 2,6 milliards FCFA pour permettre de répondre aux besoins des PME, en pleine croissance avec du capital patient et une plus grande appétence risque”, a indiqué M. Sarr, selon qui “l’un des objectifs stratégiques du FONSIS est d’investir 20% de ses ressources dans les PME”.

“L’objectif visé par Oyass Capital est de créer des champions nationaux parmi les PME démontrant un fort potentiel de croissance et de création de valeur”, a ajouté l’administrateur du FONSIS.

Ce nouveau fonds est aussi attendu pour contribuer “au renforcement de capacités des PME financées à travers une facilité d’assistance technique d’un montant fixé à 5% de la taille du fonds”.

La représentante de la Banque mondiale, Jana Malinska, a relevé “le rôle crucial” que le fonds Oyass capital est appelé à jouer, en vue de “combler une partie du déficit de financement” pour les PME au Sénégal qui serait estimé à plus de 800 milliards de FCFA.

La représentante de l’ambassadeur de la République fédérale d’Allemagne, Nina Neubecker, considère que le fonds Oyass capital “doit constituer la base pour la mobilisation de fonds supplémentaires par les partenaires sénégalais, la Banque mondiale ainsi que par des fonds privés”.

Mme Neubecker estime qu’une “symbiose public-privé est la clé pour un développement économique fort et durable”.

CS/BK/SMD

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-POLITIQUE / Macky Sall : ‘’S’il n’y a pas de consensus, je vais demander au Conseil constitutionnel de désigner mon successeur’’

Diamniadio, 26 fév (APS) – Le président de la République a déclaré, lundi, à Diamnia…