Louga, 23 août (APS) –  ”Orbus Santé”, une plateforme de téléconsultation et télé-expertise médicale au Sénégal a officiellement lancé ses activités à Louga  lors d’un comité régional de développement, a constaté l’Agence de presse sénégalaise.

“Nous nous sommes réunis aujourd’hui pour procéder au lancement de la plateforme ORBUS Santé qui est la plateforme de téléconsultation et téléexpertise médicale au Sénégal. Ce lancement. s’inscrit dans le cadre de la phase pilote qui se tiendra dans la région de Louga jusqu’au mois de mai 2024. C’est à l’issue de cette phase pilote que nous allons procéder à la généralisation de la plateforme sur toute l’étendu du territoire national”, a déclaré à des journalistes Amadou Mbaye Diop, directeur exécutif sénior du Guichet unique électronique

Il a signalé qu’il était prévu dans le cadre de l’opérationnalisation de la plateforme de mettre le focus sur la santé reproductive maternelle néonatale, bien qu’en lien avec ses potentiels d’autres spécialités pourront être, en fonction des besoins des populations, intégrées progressivement.

“Cela justifie la mise en place de cette plateforme dans la mesure où l’on s’est rendu compte qu’il était très difficile pour les populations reculées d’accéder à des prestations médicales, et spécialités médicales”, a-t-il expliqué.

Il a fait savoir qu’il était prévu d’enrôler dans la région de Louga 83 structures publiques de santé sur les 155 et 28 autres du privé.

Il a évoqué une contrainte liée au problème de connectivité, estimant qu’il s’agissait d’un problème crucial à prendre en charge par la région médicale en relation avec les fournisseurs d’internet au Sénégal.

“Nous avons également prévu de faire trois autres lancements dans les trois départements de la région de Louga et ses huit districts sanitaires.

“Cela va permettre d’embrasser le plus largement possible et véhiculer l’information au plus loin possible dans toute la région de Louga”, a-t-il ajouté en annonçant la mise en place d’associations de malades, l’implication des relais communautaires dans la vulgarisation des informations liées à la santé de la reproduction.

“La plateforme va permettre de combler le manque qui existe au niveau de la pyramide sanitaire et créer une synergie entre le personnel de santé et des patients dans les structures sanitaires”, a-t-il fait valoir.

DS/AKS

 

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-SECURITE-PROFIL / Commissaire Gnima Diédhiou, la consécration d’un rêve d’enfant

Par Djiby Sène Louga, 21 mai (APS) – La commissaire centrale de Louga, Gnima Diédhiou, a f…