Dakar, 14 mai (APS) – L’Office national de l’assainissement du Sénégal (ONAS) met en oeuvre plusieurs grands projets dont les financements acquis s’élèvent à peu près à 557 milliards de francs CFA, a t-on appris de sa Secrétaire générale, Fatou Moctar Fall Faye.

Parmi ces projets, ”il y a la finalisation du projet de dépollution de la partie nord de la ville de Dakar, un programme de modernisation,  d’extension de la station d’épuration de Cambérene et de construction d’un émissaire en mer”, a-t-elle dit, lors de la cérémonie de passation de service entre Mamadou Mamour Diallo et Cheikh Dieng.

Concernant le Projet eau et assainissement en milieu rural  (PEAMIR) qui intervient dans des villes secondaires, elle a indiqué que son taux d’exécution physique sera finalisé à la fin du mois de juin.

Fatou Moctar Fall Faye a souligné que le projet de renouvellement du Collecteur Hann-Fann est à  un taux d’avancement physique de 72 %. ”Il sera finalisé au mois d’aout”, a-t-elle annoncé. 

Elle a magnifié l’acquisition d’un important lot de matériels roulants et électromécaniques, qui a permis la réalisation des travaux de restructuration du bassin de rétention de la zone de captage, située près de la cité Bellevue. 

La secrétaire générale a en outre indiqué que le projet de drainage des eaux pluviales de Touba est à un  taux d’avancement physique  de 65 %.

En perspective, les financements de plusieurs projets sont sécurisés, a-t-elle assuré, citant en exemple le Projet intégré pour la sécurité de l’eau et de l’assainissement (PISEA).

Elle a en outre fait le point des réalisations d’ouvrages d’assainissement dans les départements de Guédiawaye et de Keur Massar, financées à 142 milliards francs CFA.

S’agissant du projet d’accélération de l’assainissement et d’hygiène prévu dans 8 villes du sud du Sénégal, il est financé par la Banque islamique de Développement (BID), a-t-elle dit.

La secrétaire générale a annoncé que le projet d’accès aux services d’eau et d’assainissement pour une résilience durable dans les zones défavorisées (PASEA-RD), a acquis un financement en cours d’instruction de  13,776 milliards F CFA de la Banque africaine de développement.

Le PASEA-RD va intervenir dans  les villes de Kanel, Ourossogui, Ranérou, Koumpentoum et Goudiry, précise-t-elle.

ABD/AB/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SÉNÉGAL-SANTE-COLLECTIVITES / Tivaouane : Un chirurgien-dentiste lance les activités d’un bloc dentaire par des consultations et des soins gratuits

Tivaouane, 26 mai (APS) – Le chirurgien-dentiste Babacar Ndiaye Amdy Diouf a lancé, …