Nganda, 6 fév (APS) – Le maire de Nganda, Baye Niass Cissé, réclame la transformation du poste de santé de cette commune de la région de Kaffrine (centre) en centre de santé, pour une plus grande prise en charge de ses patients.

M. Cissé a exprimé cette revendication lors de la cérémonie de pose de la première pierre de la maternité de Nganda, en présence de plusieurs personnalités, dont le sous-préfet de Katakel.

Il a remercié la Fondation pour un Sénégal plus sain, un partenaire de la commune, pour sa contribution à la construction de la maternité.

La structure de santé va coûter 180 millions de francs CFA, selon Baye Niass Cissé.

La construction de la maternité est “une vieille revendication” des populations de Nganda.

La future infrastructure sanitaire va améliorer l’accès aux services de santé des femmes de la commune, selon le docteur Saloum Cissé, le président et fondateur de la Fondation pour un Sénégal plus sain.

“Ce projet pilote soutenu par les partenaires techniques et financiers […] sera conforme aux normes internationales et aux besoins […] en matière d’accès aux soins de santé de la mère et de l’enfant”, a-t-il assuré.

Selon Saloum Cissé, l’action conjointe de la mairie de Nganda et de la Fondation pour un Sénégal plus sain devrait permettre de relever les défis liés à l’accès aux soins de qualité de la mère et de l’enfant.

La future maternité va contribuer à la réduction de la mortalité maternelle et infantile, a promis M. Cissé.

L’infirmière cheffe du poste de santé de Nganda, Aïda Niang, s’est réjoui de la construction de l’établissement de santé.

Ce dernier “va complètement soulager les populations de la commune et de ses environs, les femmes notamment”, a-t-elle assuré.

CTS/AB/BK/ESF

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-POLITIQUE / Macky Sall : ‘’S’il n’y a pas de consensus, je vais demander au Conseil constitutionnel de désigner mon successeur’’

Diamniadio, 26 fév (APS) – Le président de la République a déclaré, lundi, à Diamnia…