Ndioum, 11 déc APS – Des professionnels de médias diffusant en langue pulaar (fulfulde) du Sénégal, de la Mauritanie, de la Gambie et du Mali ont pris part à une session de renforcement de capacités sur la couverture de la prochaine présidentielle, organisée pendant deux jours à Ndioum, dans le département de Podor, a constaté l’APS.

”Nous avons pu former une cinquantaine de journalistes et techniciens de médias qui utilisent la langue pulaar [fulfulde], venus du Sénégal, du Mali, de la Gambie et de la Mauritanie”, a déclaré Amadou Barro, le président de la Convergence internationale des journalistes pularophone, par ailleurs journaliste à Rfi fulfulde.

M. Ba souhaite que les journalistes puissent disposer des outils nécessaires afin de réussir une couverture correcte avant, pendant et après la campagne électorale ainsi que le jour du scrutin.

Ousmane Macka Ly, journaliste et expert en communication et directeur général de la radio Dumga FM, affirme que ces deux jours de formation ont consisté à outiller les journalistes et animateurs, par le renforcement de leurs capacités. Il s’agit selon lui de les rendre aptes à publier des informations justes et vraies dans le cadre de la prochaine présidentielle.

Il invite les journalistes à plus de responsabilités et à bien se comporter pendant la période électorale.

Il souhaite également que les journalistes soient dotés de très bons outils, surtout en logistique pour une bonne couverture de la campagne électorale et de la présidentielle.

OG/AMD

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-CULTURE-NECROLOGIE / Décès de El Hadji Alé Niang, la “voix” de Bambey

Bambey, 27 fév (APS) – Le président des communicateurs traditionnels de Bambey (cent…