Dakar, 29 fév (APS) – Le chef de cabinet du ministre des Finances et du Budget, Mohamed Konaté, a lancé officiellement jeudi les activités du comité national des points focaux genre, dans l’optique d’une meilleure prise en compte de l’approche genre dans les programmes et structures du département.

Le ministère des Finances réaffirme son engagement “à matérialiser l’objectif assumé de la prise en compte, à tous les niveaux, de l’approche genre dans les programmes et structures du département, conformément aux directives” du ministre de tutelle et à l’ambition exprimée à ce sujet par les pouvoirs publics, a-t-il dit.

M. Konaté présidait la première rencontre du comité national des points focaux genre, qui réunit 19 membres venus des directions, services nationaux et programmes du ministère des Finances et du Budget.

Il a rappelé que le ministère des Finances a entamé depuis plusieurs années un travail important, à travers notamment la création de “chapitres genre” pour tous les ministères, et l’ouverture de chapitres budgétaires dédiés à toutes les cellules genre avec une dotation d’au moins dix millions de francs CFA chacune.

Cette première rencontre des points focaux vient “consolider et  renforcer tous ces acquis forts appréciables” qui constituent, selon lui, “une base solide” pour les travaux qui seront menés dans le sens de l’égalité femme/homme.

La coordonnatrice de la cellule genre et équité du ministère des Finances et du Budget, Katy Cissé Wone, a magnifié cette rencontre qui permet “d’entériner la mise sur pied de cet organe stratégique qu’est le comité national des points focaux genre du ministère des Finances et du Budget.”

Elle a rappelé que le genre désigne “les fonctions sociales assimilées et inculquées culturellement”. En cela, il est différent du sexe qui fait référence aux caractéristiques biologiques de naissance.

Katy Cissé Wone, également coordonnatrice de la cellule d’appui à la mise en œuvre du Millenium Challenge Account Sénégal (CAP MCA) II, considère que “le développement durable ne pourra se réaliser sans l’élimination des inégalités entre les femmes et les hommes”.

Elle a rappelé les efforts consentis par les pouvoirs publics pour lever les contraintes relatives à l’égalités des chances entre les femmes et les hommes, notamment dans les milieux de travail.

Le comité national mis en place en 2023 a pour ambition de “positionner la cellule genre du ministère des Finances et du Budget comme une référence incontournable dans l’écosystème de la promotion des droits des femmes”, a expliqué Katy Cissé Wone.

La responsable genre et équité au ministère du Travail, Seynabou Mbaye, s’est appesantie sur la démarche adoptée par le ministère du Travail pour une meilleure intégration de l’approche genre dans les politiques.

Nouvellement élue présidente du COSEF, elle a souligné l’importance du “portage politique” à travers des orientations stratégiques pour que “le ministère agisse sur certaines dimensions pour parvenir à plus d’équité et l’égalité de genre”.

FD/ASG/BK

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-AFRIQUE-CULTURE / MASA 2024 : une édition pour assumer la ‘’fonction économique’’ de l’évènement, selon son directeur général

Dakar, 12 avr (APS) – La 13e édition du Marché des arts et du spectacle d’Abidjan (MASA), …