Mbacké, 25 mai (APS) – Au total, 1769 agents recenseurs ont été déployés à travers le département de Mbacké (centre), dans le cadre du cinquième Recensement général de la population et de l’habitat (RGPH5), a-t-on appris jeudi de Mouhamed Sidy Ndao, coordonnateur administratif départemental de cette opération.

“Actuellement, nous sommes à 1769 agents recenseurs sur le terrain, pour vous donner un peu un aperçu de l’ampleur en tout cas des agents recenseurs déployés sur le terrain. Il faut voir que nous avons 58 superviseurs, 58 zones de supervisons. Et chaque zone de supervision a au moins 25 districts de recensement”, a-t-il déclaré dans un entretien avec l’APS.

Il renseigne que chaque superviseur a en charge 25 districts de recensement dont chacun “au minimum tourne autour de mille à mille deux-cent ménages. Donc, vous voyez l’ampleur en tout cas du recensement au niveau du département de Mbacké d’une manière générale et particulièrement dans la commune de Touba mosquée”.

“Nous avons déjà terminé la phase de concrétisation depuis les cinq premiers jours. Nous sommes maintenant dans la phase de collecte et aujourd’hui, je peux vous assurer quand même que tous les superviseurs, tous les contrôleurs, tous les agents recenseurs sont sur le terrain actuellement en train de faire la collecte, le dénombrement”, a indiqué le coordonnateur administratif du cinquième Recensement général de la population et de l’habitat (RGPH5) dans le département de Mbacké.

Selon M. Ndao, par ailleurs chef de service départemental de la jeunesse, “les choses commencent à bouger dans cette zone réputée être une grande agglomération”, et tout se passe comme prévu, toute une logistique étant mobilisée “pour un bon déroulement de ce cinquième Recensement général de la population et de l’habitat”.

“Pour la logistique, c’est d’abord des équipements, c’est-à-dire un gilet, une casquette et également un sac avec une tablette qu’on met à la disposition de chaque agent recenseur. C’est également des puces de connexion parce qu’à chaque fois, il faut faire des mises à jour, parce que comme vous le savez, ce recensement est un recensement zéro papier, donc tout se fait au niveau de la tablette. Donc c’est également des véhicules que nous mettons à la disposition des superviseurs pour aller chaque jour sur le terrain voir ce que les agents font et les accompagner”, a-t-il ajouté.

La première statistique, c’est la population

Aussi invite-t-il les populations à surtout accompagner les agents recenseurs.

“Pour moi, c’est important que les populations puissent comprendre les enjeux de ce recensement. Donc c’est très important également que les populations puissent faciliter ce recensement aux agents recenseurs. C’est vrai que parfois, il y a des questions qui peuvent être difficiles, mais qui comprennent les enjeux de ce recensement parce que tout ce que nous voulons faire au niveau du département de Mbacké, c’est à partir des statistiques. Donc toutes les politiques que l’État va mener dans le département seront basées sur les statistiques et la première statistique, c’est la population”, a-t-il assené.

Il signale que des difficultés sont notées pour le transport des agents recenseurs, mais également sur le plan sécuritaire.

“On a quelques difficultés, il faut le noter. Les difficultés, c’est surtout au niveau du transport. Parfois les districts de recensement sont assez grands donc certains agents recenseurs trouvent vraiment de réels problèmes à rallier ces [lieux] et surtout les ménages parfois sont éparpillés dans une zone”, a-t-il expliqué.

“Nous notons aussi un problème de sécurité qui se pose actuellement”, a-t-il poursuivi, avant de déplorer que des agressions d’agents recenseurs et vols de tablettes ont été enregistrés. Ce qui le conduit à lancer un appel aux autorités administratives, particulièrement aux forces de défense et de sécurité (FDS) en leur demandant d’accompagner le cinquième Recensement général de la population et de l’habitat (RGPH5) pour qu’il se dérouler correctement.

Le cinquième Recensement général de la population et de l’habitat (RGPH5), démarré le 15 mai dernier, va se poursuivre jusqu’au 14 juin prochain.

CGD/BK/MD

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-NECROLOGIE-REACTION / Décès de Mbaye Sidy Mbaye : le ministre de la Communication salue la mémoire d’un ”professionnel respectable”

Dakar, 15 avr (APS) – Le ministre de la Communication, des Télécommunications et du Numéri…