Matam, 3 août (APS) – Plusieurs enseignants et jeunes de la région de Matam ont été formés jeudi au budget programme appliqué dans le secteur des industries extractives ‘’dans le but de mieux atteindre des cibles au sein de la population’’, a constaté l’APS.

”Nous avons choisi les enseignants parce qu’ils forment les acteurs de demain, ils ont un rôle important à jouer dans la formation de la conscience citoyenne. Ils peuvent aussi être une cible pouvant atteindre d’autres”, a dit Abdoul Maliki Bousso, chargé de projets et programmes au bureau exécutif du Forum civil.

Il intervenait à l’occasion d’un atelier de renforcement de capacités des enseignants autour de la thématique budget programme décliné dans le secteur extractif. La rencontre a été initiée par l’USAID Traces, en partenariat avec l’ONG 3D et le Natural ressources gouvernance Institute (NRGI).

M. Bousso a soutenu que les enseignants sont des chefs de ménage qui participent à la collecte des impôts indirects et des taxes qui nourrissent le budget, soulignant que ”c’est ce dernier qui sous-tend les actions de l’Etat”. ”C’est tout à fait normal que nous ayons comme cibles les enseignants et que nous interagissons avec eux pour comprendre les finalités du budget. Nous savons tous que le Sénégal a basculé dans le budget programme, nous poussant à mettre fin au traditionnel budget moyen”, a-t-il relevé.

Pour lui, la finalité, c’est ”le développement du pays et la satisfaction des besoins des populations à travers des politiques publiques structurées en programme, en actions et en activités”.

AT/ADC

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-RELIGION-FETE / Tabaski : le chef de l’Etat appelle ‘’à prier pour un Sénégal de paix’’

Dakar, 13 juin (APS) – Le président de la République, Bassirou Diomaye Faye, a appelé merc…