Dakar, 13 juin (APS) – Le bilan du massacre de Shakahola, du nom d’une forêt du Kenya où se réunissait une secte évangélique prônant le jeûne extrême pour ‘’rencontrer Jésus’’, s’élève désormais à 303 morts après la découverte, mardi, de 19 nouveaux corps, a annoncé une responsable régionale, citée par une source médiatique.

Les enquêteurs ne cessent de découvrir de nouveaux corps depuis l’éclatement de cette affaire en avril.

‘’Nous ne savons pas combien de fosses communes, combien de corps nous allons découvrir’’, avait déclaré le ministre kenyan de l’Intérieur, Kithure Kindiki, lors d’une visite sur place.

Les victimes étaient membres d’une secte appelée Eglise de la Bonne Nouvelle (Good News Church).

Son pasteur autoproclamé, Paul Nthenge Mackenzie, est en prison depuis le 14 avril, au lendemain de la découverte des premières victimes.

Il va être poursuivi pour ‘’terrorisme’’ dans cette affaire qui a secoué ce pays très religieux d’Afrique de l’Est.

ABB/AKS/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-SPORT / Les qualités d’un sportif de haut niveau au menu d’une conférence à Saint-Louis

Saint-Louis, 19 avr (APS) – Les qualités requises chez un sportif de haut niveau, ont été …