Pire (Tivaouane), 7 déc (APS) – La ministre de la Santé et de l’Action sociale, le docteur Marie Khémesse Ngom Ndiaye, s’est rendue jeudi dans la cité religieuse de Pire, pour vérifier l’état du dispositif sanitaire mis en place par ses services, en perspective du Gamou prévu samedi dans cette localité, a constaté l’APS.

Marie Khémesse Ngom Ndiaye était à la tête d’une délégation qui comprenait l’adjointe du gouverneur de Thiès, Téning Faye.

Serigne Abdou Cissé qui va célébrer son premier Gamou en tant que nouveau khalife de Pire, s’est félicité de ce que pour la première fois, un ministre de la Santé est venu s’enquérir du dispositif mis en place à Pire, à la veille de cette manifestation religieuse.

“Votre présence à nos côtés, à quelques jours du Gamou, suffit pour expliquer la place qu’occupe Pire auprès des autorités de la République”, a dit le guide religieux.

“Tout a été brillamment supervisé, d’abord par le sous-préfet de Pambal Abdou Aziz Sy, ensuite par le préfet du département de Tivaouane Mamadou Guèye, et enfin par le gouverneur [Oumar Mamadou] Baldé”, s’est-t-il réjoui.

Ce dernier a revisité, mardi dernier, avec le comité d’organisation, l’ensemble des préoccupations liées à l’organisation de l’évènement, pour un “Gamou sans anicroche”, selon le khalife de Pire.

La ministre de la Santé s’est dite “honorée”, en tant de représentante du président de la République et du gouvernement, relevant que sa “philosophie” a toujours été de “bien sécuriser les centres ou postes de santé situés dans les foyers religieux”.

Elle a assuré qu'”aucune action ne sera de trop pour doter les infrastructures sanitaires de médicaments pour prendre en charge l’ensemble des préoccupations” des fidèles.

“Aujourd’hui, le Sénégal ne manque plus de personnel de santé et de matériel adéquat pour bien soigner. Ce qui manque, c’est la bonne organisation”, a soutenu Marie Khémesse Ngom Ndiaye.

Elle a profité de l’occasion pour solliciter auprès du chef religieux des prières pour l’inauguration, à Tivaouane, par le chef de l’Etat, d’un hôpital de niveau 3, dont le chantier est “très avancé”.

Lors de cette visite, la ministre de la Santé a remis au maire de Pire, Mamadou Ndoye Bane, une ambulance toute neuve, pour le compte du poste de santé de la commune.

Pour Marie Khémesse Ngom Ndiaye, tous les Sénégalais doivent être fiers des performances de leurs structures hospitalières.

L’hôpital de niveau 4, dont les travaux ont été lancés le 14 juillet 2022 à Saint-Louis, est à ce sujet “une confirmation de notre niveau très respectable” dans le domaine de la santé, ainsi que de ce qu’il convient d’appeler “l’Ecole de Dakar”, a ajouté la ministre, selon qui le Sénégal doit maintenant assumer son rang de pays devant bientôt intégrer le cercle des pays producteurs de pétrole et de gaz.

MKB/ADI/BK

 

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-PECHE / Cap-Skirring: trois morts et un disparu dans le chavirement d’une pirogue

Ziguinchor, 20 fév (APS) – Trois pêcheurs ont péri dans le chavirement d’une p…