Dakar, 5 déc (APS) – Le ministre des Finances et du Budget, Mamadou Moustapha Bâ, s’est dit ‘’convaincu’’ mardi que le Sénégal atteindra  l’objectifs de la souveraineté alimentaire, au vu de la démarche multi-acteurs qu’il a adoptée.

‘’La sécurisation foncière au service de l’agriculteur et du paysan pour une souveraineté alimentaire est largement à notre portée et, au vu de la démarche multi-acteurs adoptée, je reste convaincu que nos objectifs seront largement atteints’’, a-t-il indiqué.

Mamadou Moustapha Bâ présidait l’ouverture officielle de la sixième édition du Forum national sur le foncier. Ce forum a été organisée à Dakar en présence de plusieurs représentants d’organisations de producteurs, d’organisations paysannes, d’officiels, d’élus ainsi que des acteurs de la société civile intervenant dans cette question.

‘’Beaucoup d’efforts ont certes été consentis pour améliorer les performances du secteur agricole, mais force est de constater que la contribution de l’agriculture dans la formation du PIB [Produit intérieur Brut], qui est de l’ordre de 15 %, reste encore faible, au regard des 70% de la population active qu’elle emploie’’, a souligné le ministre.

Mamadou Moustapha Bâ estime que ‘’cette réalité, largement partagée par les pays en développement, demeure la principale entrave à la réalisation de la souveraineté alimentaire’’.

Il a relevé que le Forum sur la gestion foncière et la souveraineté alimentaire intervient au moment où se tient à Dubaï la 28ème Conférence des parties sur le climat (COP 28).

‘’Notre monde est soumis à des dégèlements climatiques sans précédent, en plus de la dégradation des ressources naturelles et des terres arables, devenant la préoccupation majeure des populations’’, a expliqué le ministre des Finances et du Budget.

Selon lui, ces phénomènes ont de plus en plus tendance à ‘’compromettre tous les efforts consentis dans la perspective de la souveraineté alimentaire. Ils ne peuvent plus être ignorés dans l’élaboration des stratégies de développement économique et social’’.

‘’C’est la raison pour laquelle, pour la première fois, le Sénégal s’est doté d’un budget vert et a mis en place un document-cadre de financement durable’’, a-t-il fait savoir.

M. Bâ estime qu’il nous faut, ‘’dès lors, pour parvenir à une agriculture performante, bâtir une large coalition des différents acteurs autour d’une approche holistique’’. Celle-ci doit inclure ‘’sécurisation foncière, développement des chaines de valeur agricoles, préservation des écosystèmes, gestion durable des ressources, etc.’’, a-t-il précise.

‘’Il s’agit là bien entendu d’une approche impliquant la mobilisation de tous : les acteurs étatiques, la société civile, le secteur privé, les universitaires, les chercheurs, les collectivités territoriales, les populations à travers un dialogue multi acteurs’’, a-t-il ajouté.

SG/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-ARABIE-PELERINAGE / Toutes les dispositions seront prises pour garantir le succès et la sécurité du pèlerinage (Premier ministre)

Dakar, 23 fév (APS) – Le Premier ministre, Amadou Ba a réaffirmé, vendredi, l’…