Dakar, 22 sept (APS) – Les quotidiens s’appesantissent, dans leur livraison de ce vendredi, sur la candidature de l’ancien Premier ministre Mahammed Dionne à l’élection présidentielle du 25 février 2024.

Candidat sans succès à la candidature de Benno Bokk Yaakaar (BBY), M. Dionne a fait part aux Sénégalais de son intention de briguer le mandat présidentiel.

L’ancien chef du gouvernement ‘’crache sur le bilan qu’il partage avec Macky Sall’’, commente Kritik’.

En promettant au peuple sénégalais un ‘’rattrapage économique et social’’, l’économiste âgé de 64 ans fait ‘’un aveu d’échec’’ de la politique menée par le président de la République, note le même journal.

Mahammed Dionne ‘’a toujours fait montre d’une fidélité […] sans faille’’ envers Macky Sall, rappelle-t-il.

‘’Une deuxième candidature, donc, au sein de Benno Bokk Yaakaar, qui fera face à Amadou Ba’’, constate Bés Bi Le Jour.

Certains quotidiens considèrent la candidature de M. Dionne comme la fin de son appartenance à la majorité présidentielle, mais Tribune en doute. ‘’Deux grilles de lecture se dégagent. Primo : la perspective d’une lutte fratricide entre frères aux aspirations divergentes. Secundo : une manœuvre politique digne de Machiavel pour permettre au régime en place de ratisser large’’, analyse le journal.

WalfQuotidien affirme qu’‘’on ne peut pas, pour le moment, dire avec exactitude si Mahammed Dionne est parrainé par son mentor et ami, Macky Sall, ou s’il bénéficie de soutiens de responsables de Benno’’.

Le même journal est d’avis que sa candidature est une ‘’menace sérieuse’’ pour Amadou Ba, le candidat choisi par Macky Sall au nom de la majorité présidentielle.

La primature, ‘’un catalyseur d’ambitions’’ présidentielles

‘’Mahammed Dionne officialise son divorce avec [BBY] et son mentor, Macky Sall’’, affirme Sud Quotidien.

‘’S’affranchir de la tutelle de Macky Sall, à qui il a toujours obéi au doigt et à l’œil ! C’est l’acte fort posé hier par l’ancien Premier ministre’’, lit-on dans L’info.

Le Quotidien pose la question de savoir ce que ‘’vaut Mahammed Dionne sans la machine de Benno’’. Il ajoute que ‘’l’ancien Premier ministre veut faire de sa proximité avec Macky Sall le carburant de son ambition’’.

‘’La candidature de Mahammed Boun Abdallah Dionne relève d’un choix contraire à celui du président Macky Sall. Là où d’autres ont préféré garder le silence, il a pris ses responsabilités en disant qu’il y va’’, a dit à Vox Populi un analyste politique.

‘’La rébellion surprise’’, titre EnQuête en décrivant l’ancien chef du gouvernement comme un candidat ‘’sans appareil politique’’.

Le même journal estime qu’‘’il faut désormais présenter comme un ancien [allié politique] de Macky Sall’’.

‘’Beaucoup d’observateurs n’en reviennent pas avec sa rébellion. Qu’est-ce qui s’est donc passé pour que Mahammed Dionne s’émancipe de Macky Sall ?’’ se demande EnQuête.

Cette nouvelle candidature emmène L’As à étudier le rapport qu’entretiennent les anciens Premiers ministres avec le pouvoir.

La primature est considérée par le journal comme ‘’un catalyseur d’ambitions’’ présidentielles.

‘’De l’indépendance à aujourd’hui, seuls trois Premiers ministres n’ont pas eu à afficher une volonté de briguer la magistrature suprême’’, observe L’As, précisant qu’il s’agit de Mame Madior Boye, de Mamadou Lamine Loum et de Habib Thiam.

‘’Directeur de campagne de Macky Sall lors de la présidentielle de 2019, Mahammed Dionne se battra désormais pour lui-même’’, fait observer Le Soleil.

ESF

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-PRESSE-REVUE / A la Une, la rencontre Bassirou Diomaye Faye-Emmanuel Macron

Dakar, 21 juin (APS) – Les quotidiens reçus vendredi à l’Agence de presse sénégalais…