Diourbel, 3 avr (APS) – Le gouverneur de la région de Diourbel, Ibrahima Fall, a assuré mercredi que les dispositions nécessaires seront prises par les services déconcentrés de l’État pour une bonne organisation du magal de Serigne Mame Mor Diarra Mbacké, frère aîné de Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké, fondateur de la confrérie mouride.

Il en a donné l’assurance pendant un comité régional de développement (CRD) consacré à cette manifestation religieuse prévue le 24 ou le 25 avril prochain à Mbacké Khéwar, une localité située dans la commune de Mbacké.

Le comité d’organisation du magal a profité de l’occasion pour solliciter le renforcement du dispositif sécuritaire avant et pendant l’événement. De même a-t-il demandé la saisie des boissons alcoolisées autour de Mbacké Khéwar, à travers le démantèlement des bars clandestins.

Dans cette localité, la présence des chiens errants inquiète de plus en plus les populations de la commune de Mbacké. Fort de constat, le comité d’organisation du magal de Serigne Mame Mor Diarra Mbacké a sollicité une opération d’abattage de ces chiens.

Le nouveau commissaire de Mbacké s’est engagé à prendre les dispositions nécessaires pour renforcer la sécurité. Il a annoncé qu’une opération de sécurisation sera organisée une semaine avant le magal.

Dans le domaine de la santé, le gouverneur de région a annoncé que deux postes médicaux avancés et deux ambulances seront mobilisés pour assurer la prise en charge des pèlerins. Et une opération de nettoiement sera organisée une semaine avant le magal de concert avec le comité d’organisation, la mairie de Mbacké et la Sonaged, la Société nationale de gestion intégrée des déchets, a-t-il ajouté.

Il a réitéré devant le comité d’organisation que toutes les dispositions nécessaires seront prises pour un bon déroulement de cet événement religieux. 

Mame Mor Diarra est le frère germain de Cheikh Ahmadou Bamba. Fils de Mouhammad Mbacké, plus connu sous le nom de Momar Anta Saly et de Sokhna Mariama Bousso, il vit le jour en 1848 à Mbacké.

Cheikh Mouhamadou Diarra Mbacké a été très tôt initié au Coran par son père, jadis un éminent enseignant. Très vite, il maîtrisa l’essentiel des sciences religieuses fondamentales et instrumentales, sous la direction de son oncle Serigne Mouhamadou Bousso, plus connu sous le nom de Serigne Mboussobé. Ce qui atteste de la solidité de cette formation. 

Connu pour sa générosité, Serigne Mame Mor Diarra était très proche des familles démunies. Il est rapporté que quelle que soit la période de la saison, il préparait chaque nuit un repas en guise de dîner pour d’éventuels voyageurs et pour les démunis. Mame Mor Diarra a toujours privilégié le statut de disciple de Cheikh Ahmadou Bamba sur le droit d’aînesse. 

Dans ses relations entre maître et disciple, il recevait des recommandations du Cheikh qu’il s’empressait d’exécuter en parfaite conformité. Cheikhoul Khadim, en exil au Gabon, lui adressa une correspondance pour lui donner des “ndigël” (recommandations) et lui confier des responsabilités. 

Rappelé à dieu le 27 juin 1922 à Mbacké Baol, à l’âge de soixante-quinze ans, Serigne Mame Mor Diarra Mbacké est inhumé dans les cimetières de Mboussobé auprès de son oncle, l’érudit Serigne Mouhamadou Bousso, sur recommandation du fondateur du mouridisme. 

MS/ASG/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-AFRIQUE-DIPLOMATIE / A Banjul, Bassirou Diomaye Faye ”sera accueilli comme il se doit”, assure un officiel gambien

De l’envoyé spécial de l’APS, Abdou Kogne Sall Banjul, 19 avr (APS) – Le chef …