Dakar, 23 jan (APS) – Le chef de l’Etat a affiché, mardi, la détermination du Sénégal à faire face aux réseaux de la criminalité transfrontalière maritime et à tous ceux qui veulent faire de la mer un espace de non droit.

”Nous ne baisserons pas pavillon face aux réseaux de la criminalité transfrontalière maritime, aux trafiquants illicites, et à tous ceux qui veulent faire de la mer un espace de non droit”, a averti le chef de l’Etat lors de la célébration du 49e anniversaire de la Marine nationale à la base navale Amirale Faye Gassama.

Cet anniversaire a été jumelé au baptême du 2ème patrouilleur lance missile ”Niani’’ dont le nom renvoie à un pan important du patrimoine politique et socio-culturel du Sénégal et participe aussi à la revitalisation du lien ”Armée-nation’’.

”Je vous demande de garder le cap et de rester arrimés aux sillons lumineux balisés par vos anciens que je salue, car les défis sécuritaires en mer sont nombreux et complexes’’, a lancé Macky Sall au chef d’état-major de la Marine nationale, Abdou Sène, aux officiers, officiers mariniers, quartiers maitres et matelots.

Le président Sall a eu une pensée pour tous les marins qui, dans l’exercice de leur service à la Nation, ”ont été arrachés à notre affection”.

Il a également eu une ”pensée particulière” pour les cinq commandos marins portés disparus en mer au large de Dakar depuis le 5 janvier dernier.

Il s’agit des commandos Makane Diouf, Bernard Faye, Koukamidio Sambou, Omar Sambou et Philippe Ndome Sagne portés disparus suite à une intervention anti-trafic de stupéfiants.

“Nous prions pour le repos de leur âme, exprimons à leurs familles notre profonde compassion et leur assurons de notre soutien”, a dit Macky Sall qui a fait observer une minute de silence pour ces morts et déposé une gerbe de fleurs en présence des familles.

La disparition des marins sénégalais au cours d’une mission d’interception d’un navire impliqué dans le trafic international de stupéfiants, rappelle l’exigence de rigueur du métier et le risque inhérent au métier des armes, mais aussi la noblesse de l’engagement militaire fait de don de soi, de sacrifice suprême, a-t-il souligné.

“Ces héros ont incarné jusqu’au bout les valeurs cardinales professées par les devises des Armées +On nous tue, on ne nous déshonore pas+, et de la Marine nationale +En mer, pour la patrie+”, a indiqué Macky Sall.

Le chef de l’Etat a rendu un hommage “mérité” au premier sénégalais, commandant l’Armée de mer en 1975 et à travers lui tous les pionniers, le vice-amiral Faye Gassama, illustre officier de marine, “un pacha dont le leadership et la clairvoyance ont inspiré beaucoup de générations de marins”, selon lui.

Les éminents services qu’il a rendus durant son commandement ont permis de façonner la Marine nationale et d’en faire une armée professionnelle dont le rayonnement dépasse le Sénégal, a salué le président Sall.

Le chef d’état-major de la Marine Nationale, Abdou Sène a pour sa part évoqué “la bravoure” des cinq commandos marins disparus au moment où, dit-il, “il n’y a plus l’espoir de les revoir”.

Il a aussi relevé “l’héroïsme” de ces hommes qui ont accompli leur devoir jusqu’au sacrifice suprême en servant leur patrie en mer.

‘’M. le président de la République, servir en mer est toujours à haut risque, car au-delà de la complicité de la mission (…) nous sommes confrontés tout le temps à l’hostilité du milieu marin qui ne pardonne aucune erreur de notre part”, a déclaré M. Sène.

Selon lui, “mourir en mer pour les marins, est certes la mort la plus noble et la plus idéale, car elle porte la marque exceptionnelle de notre métier qui a longtemps émerveillé les hommes et les philosophes”.

FKS/ASB/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-ARTISANAT-FINANCEMENT / La DER octroie un financement de près de 32 millions à 104 artisans bijoutiers

Dakar, 21 fev (APS) – Au total, cent quatre artisans bijoutiers ont bénéficié, mercr…