Dakar, 29 nov (APS) – Le président Macky Sall quitte Dakar ce mercredi, à destination de Dubaï, aux Émirats arabes unis, où il va prendre part à la 28e Conférence de l’Organisation des Nations unies sur le climat (COP28), a appris l’APS de source officielle.

Macky sall participera, les 1er et 2 décembre à Dubaï, au segment de haut niveau de la 28e Conférence des Etats Parties à la Convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP28), a annoncé la présidence sénégalaise.

Il aura également des rencontres bilatérales et prendra part à plusieurs autres réunions dans le cadre de la COP28, portant, entre autres, sur la transition énergétique, les ressources en eau, le financement de l’action climatique et le Pacte de Paris pour les Peuples et la Planète.

Le retour du chef de l’Etat est prévu le 3 décembre.

Lors de cet événement de dimension mondiale, qui se tiendra jusqu’au 12 décembre 2023, le chef de l’Etat sénégalais va porter ‘’la cause du continent africain devant les dirigeants du monde entier’’, indique le Bureau d’information gouvernemental (BIG).

Dans un document transmis à l’APS, cette publication officielle souligne que le président Macky Sall ‘’est très attendu sur des problématiques déterminantes pour l’humanité telles que le doublement du financement de l’adaptation, décidé à la COP26 Glasgow, pour mobiliser 40 milliards de dollars d’ici 2025 ; l’opérationnalisation effective du Fonds créé à la COP27 et dédié aux pertes et dommages associés aux changements climatiques’’.

Elle cite également ‘’une transition énergétique juste et équitable ; l’’exploitation et la gestion des ressources en eau ; – les financements verts ; la résilience à la sécheresse’’.

Le BIG annonce que concernant la problématique de la résilience à la sécheresse, le Sénégal et l’Espagne vont d’ailleurs co-organiser une réunion sur le sujet dans le cadre de l’Alliance pour la résilience à la sécheresse qu’ils ont conjointement lancée à la cop27.

La publication est revenue sur les actions du Sénégal en matière de transition énergétique et de financement de projets verts.

Elle souligne que le 10 novembre 2023, à Paris, le président Macky Sall indiquait que ‘’31% de nos capacités électriques installées du Sénégal proviennent de sources d’énergies renouvelables et l’ambition est de porter ce taux à 40% d’ici 2030 avec le soutien des partenaires’’.

En matière de ‘’transports collectifs ultramodernes’’, le BIG cite le TER et le BRT.

Dans le cadre des efforts du Sénégal toujours, la publication note que le pays ‘’ambitionne de protéger 500 000 hectares de forêts, réaliser 500 000 hectares de plantations et réduire de 90% ses superficies vulnérables aux feux de brousse’’.

Elle signale que le Sénégal, parmi les pionniers dans la mise en œuvre de la Grande Muraille verte, a récemment versé une contribution volontaire de plusieurs milliers de dollars en appui à l’Agence Panafricaine de la Grande Muraille Verte (GMV), en plus de ses cotisations statutaires.

OID/AKS

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-QATAR-HABITAT / Signature d’une convention de partenariat pour la construction de 100 000 logements

Dakar, 4 mars (APS) – Le ministère de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publi…