Pikine, 28 oct (APS)  – Mamadou Konaté, responsable de programme à l’Institut mondial pour la croissance verte (CGGI),  a salué le degré de mobilisation des acteurs engagés dans la lutte contre la prolifération des déchets électroniques ou  e-déchets à la cérémonie commémorative de la Journée internationale des  e-déchets, organisée au siège de la société SENUM (Sénégal numérique) sis au technopole de Dakar.

Cette cérémonie, organisée à l’initiative de l’Institut mondial pour la croissance verte – GGGI (Global Green Growth Institute), a enregistré la présence d’officiels, d’experts et divers acteurs.

”Cette journée est un prétexte pour nous de mesurer l’engagement et le degré de mobilisation des acteurs. Si on en juge par ce qui s’est passé aujourd’hui, on peut fonder un immense espoir pour l’avenir. On va voir ensemble comment nous organiser pour faire des progrès dans la lutte ”, a dit M. Konaté.

Intervenant vendredi en marge de la cérémonie, il a souligné que la ”célébration de cette journée est aussi une occasion de mobiliser tous les acteurs, sensibiliser,  voir toutes les opportunités qui peuvent être offertes à la lutte contre la prolifération des e-déchets”.

”Nous avons retrouvé tous les acteurs de la filiale à cette journée, qui est aussi une occasion de voir ensemble les progrès réalisés et les perspectives en termes d’actions contre les déchets électroniques”, a-t-il souligné.

M. Konaté a insisté sur la sensibilisation et la communication pour un changement de comportements, en vue d’une meilleure organisation du secteur. Il a signalé qu’”un travail a été mené dans le cadre juridique et des études [faites] pour avoir une idée claire sur les e-déchets”.

Khadija Dramé Diop, chargée des affaires juridiques à la Direction de l’environnement et des établissements classés (DEEC), indique que d’ici à 2030, il est projeté une production d’environ 43.000 tonnes de déchets à travers le pays. ”Et parmi les stratégies adoptées contre les e-déchets au Sénégal, il y a la mise en œuvre d’un décret qui est déjà dans le circuit et qui permettra de réduire ces déchets”, a-t-elle dit.

Wack Ndiaye, le coordonnateur technique numérique de Sénégal numérique SA, estime que le fait de travailler en partenariat, dans le cadre de la lutte contre les déchets électroniques, va permettre, au niveau local, panafricain, et mondial, de ‘’faire face à cette problématique”.

SG/AB/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-GOUVERNEMENT / Le communiqué du Conseil des ministres du mercredi 22 mai 2024

Dakar, 22 mai (APS) – Le Chef de l’Etat, Son Excellence, Monsieur Bassirou Diomaye D…