Mamadou Barry, président de l’antenne sénégalaise de la PACJA, une plateforme présente dans 48 pays africains, et qui a financé cette activité, il est hors de question qu’au moment où tous secteurs tentent d’apporter leur contribution à la question du changement climatique, les éleveurs, »maillon essentiel du processus » soient »laissés en rade ». Cela, d’autant plus que ces derniers sont »parmi les plus impactés par les effets des changements climatiques », a-t-il relevé.

Dans la même rubrique
Charger plus dans APS TV

Voir aussi...

VIDEO / DES VENDEURS DE POISSONS ET DE LÉGUMES DE THIES ET LOUGA PLAIDENT POUR DE MEILLEURES CONDITIONS DE TRAVAIL

Kadior And Liguèye, un regroupement de vendeurs de poissons et de légumes, issus d’u…