Dakar, 9 nov (APS) – Une mission d’experts et de diplomates des États-Unis séjourne au Sénégal pour lancer un projet dédié à la lutte contre la pêche illégale, non réglementée et non déclarée, a appris l’APS, jeudi, de la diplomate américaine Tanya Renee Brothen.

‘’Cette mission, qui séjourne au Sénégal du 5 au 10 novembre, a reçu l’autorisation du Congrès américain pour élaborer avec nos partenaires étrangers des politiques de lutte contre la pêche illégale, dans le cadre du Maritime Safe Act’’, a-t-elle expliqué.

Le Maritime Safe Act est une loi américaine adoptée en 2019 et dédiée à la lutte contre la pêche illégale, a précisé Mme Brothen dans un entretien avec l’APS.

‘’Nous avons choisi cinq partenaires étrangers, dont le Sénégal, avec lequel nous allons lancer ce projet international’’, a-t-elle dit.

Tanya Renee Brothen explique que le Sénégal a été choisi parce qu’il souffre, au même titre que les États-Unis, des conséquences de la pêche illégale.

‘’Nous allons vers un partenariat que nous allons élargir progressivement à d’autres domaines’’, a-t-elle assuré.

Mme Brothen a annoncé l’élaboration et la validation d’un plan d’action conjoint, entre son pays et le Sénégal, dans le cadre de la lutte contre la pêche illégale, non réglementée et non déclarée, pour les prochaines années.

La diplomate précise que ‘’ce plan va servir à nos deux pays de cadre référentiel et de guide’’ en matière de pêche illégale non réglementée.

Le Sénégal est le seul pays africain partenaire de cette initiative américaine, a-t-elle signalé, ajoutant que l’Équateur, le Panama, le Viêt Nam et Taïwan sont également associés.

La mission séjournant au Sénégal du 5 au 10 novembre a rencontré plusieurs acteurs du secteur de la pêche, dont des responsables du ministère de la Pêche et de l’Économie maritime.

Elle a également rencontré des agents de la direction de la protection et de la surveillance des pêches, du secteur industriel, du Groupement des armateurs et industriels de la pêche au Sénégal, de l’Agence nationale des affaires maritimes et des pêcheurs.

Ces rencontres ont pour but de prendre en compte, dans le cadre de l’élaboration du plan d’action, les contributions et solutions de ces acteurs sur la pêche illégale.

Selon Tanya Renee Brothen, les États-Unis vont mettre à la disposition du Sénégal leur savoir-faire en matière de lutte contre la pêche illégale.

AB/ASG/ESF

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-TRANSPORT / El Hadji Malick Ndiaye remet les clefs de 500 taxis à gaz à 20 GIE

Thiès, 13 juin (APS) – Le ministre des Infrastructures et des Transports terrestres …