Dakar, 9 fev (APS) – L’Union européenne (UE) a de nouveau exhorté vendredi les autorités sénégalaises à organiser l’élection présidentielle, en conformité avec la Constitution du Sénégal.

‘’L’UE lance un appel aux autorités à prendre les mesures nécessaires afin d’organiser l’élection présidentielle le plus rapidement possible, en conformité avec la Constitution du Sénégal et le Protocole additionnel de la CEDEAO sur la démocratie et la bonne gouvernance’’, a notamment déclaré son haut représentant, Josep Borell.

La diplomatie européenne a dans le même exprimé ses préoccupations à la suite de la décision des autorités sénégalaises de reporter le scrutin présidentiel prévu le 25 février, ”ce qui prolongerait de facto le mandat du Président’’, a estimé Josep Borell signale que cette mesure risque d’entacher d’entacher la longue tradition démocratique au Sénégal et pourrait ainsi ouvrir une période de grande incertitude pour le pays.

Bruxelles note que ce report a déjà eu des impacts sur la stabilité et la cohésion sociale du pays.

Vendredi, les forces de l’ordre ont affronté des manifestants qui tentaient de se rendre à la Place de la nation pour protester contre l’annonce du report de la présidentielle.

‘’Les libertés fondamentales, et notamment celles de manifester pacifiquement et de s’exprimer publiquement, sont des principes fondamentaux de l’État de droit que les autorités sénégalaises se doivent de garantir’’, a rappelé l’Union européenne.

Elle lance également un appel aux autorités du Sénégal à respecter les aspirations légitimes des citoyens et de toutes les forces vives de la nation à préserver la démocratie.

‘’Les citoyens sénégalais doivent pouvoir choisir leurs dirigeants politiques par la voie électorale dans le respect de l’État de droit, et dans les délais impartis’’, a insisté l’UE.

‘’Il est crucial pour la crédibilité et l’inclusivité de l’élection que toutes les parties puissent effectivement prendre part aux décisions touchant aux caractéristiques essentielles du processus électoral, dans un esprit de dialogue constructif et de transparence’’, ajoute-t-elle.

Lundi l’Assemblée nationale a adopté la proposition de loi reportant l’élection présidentielle initialement prévue le 25 février, au 15 décembre 2024.

Deux jours avant, le président Macky Sal lors d’une brève allocution télévisée avait annoncé l’abrogation du décret qu’il avait signé pour convoquer le corps électoral le 25 février.

ABB/AKS/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-PECHE / Fatick : la SIRN veut financer la construction d’une centaine de pirogues en fibre de verre

Djiffer (Fatick), 21 fév (APS) – La Société des infrastructures de réparation navale…