Dakar, 17 déc (APS) – Le nouvel ouvrage de Thierno Souleymane Diop Niang, intitulé ‘‘Le Sahel, épicentre géopolitique’’, présenté, samedi, à Dakar, se veut une invitation à la réflexion et à l’espoir dans un contexte géopolitique en constante évolution.

Publié par ”l’Harmattan Sénégal”, cet ouvrage de 139 pages est, selon son auteur, une lecture indispensable pour ceux qui s’intéressent à la géopolitique, la sécurité mondiale et aux solutions innovantes émergentes au cœur de l’une des régions les plus complexes du monde.

L’ouvrage explore les défis complexes auxquels le Sahel est confronté en matière de sécurité.

Il met surtout en lumière les solutions endogènes qui émergent au sein de cette région.

À travers une analyse perspicace de la sociogenèse de l’extrémisme et du crime au Sahel et les changements de paradigmes, l’auteur décortique les dynamiques historiques, politiques et culturelles ayant façonné cette région en un épicentre géopolitique.

L’auteur, dans cet ouvrage, propose un regard riche et nuancé sur le Sahel, en mettant en avant des initiatives structurelles locales et des stratégies communautaires qui participeront à résoudre les problèmes sécuritaires dans la région.

‘’Le Sahel, épicentre géopolitique, car il cristallise aujourd’hui toutes les attentions. Tous les yeux du monde entier sont rivés vers cette zone, qui est hôte malheureusement d’une poly-crise’’, a déclaré Thierno Souleymane Niang, lors de la cérémonie de dédicace de son ouvrage au théâtre national Daniel Sorano

Pour lui, il est question de réfléchir aujourd’hui sur cette zone, pour décliner des opinions, des avis ou des perceptions relativement à ce qui se passe dans le Sahel.

‘’Il fallait aussi proposer des solutions et c’est ce que je propose dans mon ouvrage. Je me suis dit que la manière dont nous pratiquons l’Islam dans cette zone est originelle et originale dans la mesure où, ceux qui prennent les armes disent le faire au nom de la religion’’, explique-t-il.

Il faut, d’après lui, une réponse face à ces comportements pour dire à ces derniers que l’Islam demeure une religion ”de paix, de dialogue”, où l’on peut apporter des solutions et non la guerre

‘’Les confréries ont leur raison d’être, car elles ont un rôle dans la vie sociale. Elles cristallisent la foi des millions des jeunes (…) pour y puiser des solutions à leur problème’’, fait-il valoir.

Thierno Souleymane Diop Niang est auteur des quatre ouvrages. Il travaille depuis 10 ans dans le domaine de la politique étrangère.

Il est également chroniqueur à la Radiodiffusion télévision sénégalaise,(RTS) dans l’émission ”Le dimanche soir” et a été, en 2022, cité parmi les ”100 jeunes plus brillants d’Afrique” par l’organisme Brightest Younh Minds et le Programme alimentaire mondial (PAM).

AMN/FKS/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Culture

Voir aussi...

SENEGAL-PECHE / 1, 12 milliard pour améliorer les conditions de travail des transformatrices en Casamance

Dakar, 28 fév (APS) – L’ambassadeur du Japon au Sénégal, Izawa Osamu, et le Coordonnateur …