Louga, 1er déc (APS) – Le projet Orbus santé compte enrôler 83 structures sanitaires et 40.OOO personnes dont essentiellement des femmes et des jeunes filles, dans sa plateforme de téléconsultation et de télé-expertise médicale, dans la région médicale de Louga, a-t-on appris, vendredi, de Khady Niang, la responsable dudit projet.

“Nous comptons enrôler 83 structures de santé et 40.000 personnes dont essentiellement des femmes et des jeunes filles, mais également former 400 agents au niveau de la région médicale de Louga pour que cette plateforme puisse être utilisée globalement dans toute la région de Louga”, a-t-elle déclaré.

Khady Niang, par ailleurs gestionnaire de projet chez Gaindé 2000, s’entretenait avec des journalistes à l’issue de la séance d’information et d’enrôlement de la plateforme Orbus Santé, au lycée Malick Sall de Louga.

“L’intérêt de cette plateforme pour l’école est de permettre aux élèves d’être présents quand ils ont des maladies bénignes, de ne pas se déplacer pour la consultation ou de perdre une journée d’enseignement pour voir un médecin”, a-t-elle souligné.

Elle a ajouté que cette plateforme va permettre aux élèves “au niveau de l’école ou même au confort de leurs maisons de pouvoir accéder à un médecin qui va poser un bon diagnostic et leur délivrer l’ordonnance qu’il faut pour qu’ils puissent se guérir”.

‘’C’est pourquoi, nous avons organisé cette séance d’information pour sensibiliser les élèves et les professeurs du lycée Malick Sall de Louga à propos de la plateforme Orbus Santé que nous, Gaindé 2000,  avons mis en œuvre et que nous sommes en train de déployer dans la région avec notre partenaire WATHI qui a été le partenaire financier du projet depuis le début  de sa mise en œuvre”, a-t-elle expliqué.

Elle a fait savoir Louga est la région pilote où ce projet est déroulé “exclusivement jusqu’à la fin du mois de mai”.

“C’est un partenariat stratégique entre les ministères de la Santé et de l’Education qui nous vaut aujourd’hui de bénéficier d’une plateforme de médecine pour permettre aux élevés de se faire consulter en temps sans perdre du temps ou de cesser les cours et d’être en bonne santé”, a salué le coordonnateur de l’inspection médicale des écoles, Moctar Sow.

“Il nous a été très difficile d’être à Louga et de pouvoir gérer à distance la consultation des élèves qui sont dans les autres communes du département ou de la région, alors si les élèves ont la possibilité de se faire enrôler dans une plateforme télémédecine et de pouvoir bénéficier gratuitement les services d’un médecin, et d’une prise en charge correcte pour cette année, c’est déjà, pour nous, une aubaine’’, a-t-il fait valoir.

DS/ASB/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-ENVIRONNEMENT / Tambacounda : lancement de la campagne d’exploitation forestière dans la région (IREF)

Tambacounda, 20 fév (APS) – L’inspection régionale des eaux et forêts (IREF) de Tamb…