Louga, 18 mai (APS) – Le directeur général de l’Office des forages ruraux, Hamade Ndiaye, a annoncé que dix-huit châteaux d’eau et vingt-sept forages vont être construits dans les zones de la région de Louga dans le  cadre de la mise en œuvre de la réforme de l’hydraulique rurale, afin d’assurer à chaque foyer l’accès à l’eau potable.

“Il y aura dix-huit châteaux d’eau qui seront construits pour accompagner l’unité de stockage, plus vingt-sept forages qui seront également construits et un programme d’extension du réseau d’eau pour accompagner la distribution de l’eau, pour que, dans chaque foyer, il puisse avoir de l’eau potable”, a-t-il déclaré.

Hamade Ndiaye s’entretenait avec des journalistes à l’issue d’une réunion spéciale du Comité régional de développement (CRD). Cette rencontre a porté sur le lancement de la délégation de service public de l’eau à la Société des eaux rurales (SDER) pour la gestion des systèmes d’alimentation en eau de la région de Louga.

Il a souligné que “la réforme veut apporter une solution globale dans la gestion de l’alimentation en eau en milieu rural’’. Il a indiqué que le choix a été porté sur un professionnel, la SDER, qui ‘’va nous permettre d’améliorer la gestion”.

“La mise œuvre de la réforme de l’hydraulique rurale apportera de l’équité dans la distribution de l’eau, car cette eau potable qui est distribuée dans les grandes villes, sera également disponible au niveau des villages”, a-t-il insisté.

Il la considère comme ‘’importante’’, car devant ‘’nous permettre également d’atteindre les ODD 6 [objectifs de développement durable] et mettra en œuvre l’emploi local parce qu’il va prioriser le recrutement des agents locaux au niveau des différentes communes”.

“Cette réforme a été évaluée, et elle est pertinente quoi qu’il advienne. Alors, il fallait la poursuivre pour que cette réforme soit une réalité au niveau de la région de Louga, pour que l’eau soit disponible en qualité et en quantité et d’une manière pertinente’’, a-t-il lancé.

Il a promis qu’”avec cette réforme, le code du travail sera respecté à la lettre pour permettre à ceux qui travaillent au niveau des forages, d’avoir un salaire décent, une prise en charge médicale et une pension de retraite à la fin de leur période active”.

DS/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans REGIONS

Voir aussi...

SENEGAL-GENRE-ECONOMIE / Hamady Hounaré : un acteur de la société civile plaide pour plus de soutien aux femmes entrepreneures

Hamady Hounaré, 19 mai (APS) – Le coordonnateur du Forum civil à Kanel, Djibril Diaw…