Louga, 3 mai (APS) – Le directeur régional du développement rural (DRDR) de Louga (nord), Daouda Hane, a proposé aux agriculteurs de cette région de pratiquer la culture du mil en vue de la diversification des filières agricoles.

‘’La culture du mil serait, peut-être, un secours pour la région, pour la campagne agricole 2024-2025’’, a-t-il dit en relevant que seuls l’arachide et le niébé sont cultivés à une large échelle dans cette partie du pays.

M. Hane s’entretenait avec des journalistes à l’occasion d’une réunion d’évaluation de la campagne agricole 2023-2024 et de préparation de la prochaine.

La pratique d’un nombre important de cultures en alternance a l’avantage d’entraver la prolifération des insectes, selon M. Hane.

‘’C’est mieux que d’engager, chaque année, des unités de traitement incapables de vous débarrasser de ces insectes ravageurs’’, a-t-il expliqué.

La distribution des intrants agricoles s’est bien déroulée pour la campagne 2023-2024, selon le DRDR de Louga.

‘’L’année dernière, il y avait des quantités suffisantes [d’intrants agricoles], qui ont permis aux producteurs de faire une bonne campagne et une bonne production’’, a dit Daouda Hane.

En 2023, la région de Louga a augmenté sa production de niébé, qui a atteint 300 tonnes, selon le DRDR.

Les récoltes d’arachide ont également aussi, a-t-il dit, précisant que 425 tonnes avaient été produites.

DS/ESF

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-ENVIRONNMENT / La journée nationale de nettoiement vise à ”mobiliser tous les Sénégalais” pour ”nettoyer nos lieux de vies” (ministre)

Diamniadio, 30 mai (APS) – Le ministre d’Hydraulique et de l’Assainissement, Cheikh …