Louga, 5 oct (APS) – L’adjoint au préfet de Louga, Cheikhou Seydi, a fait part, jeudi, de sa satisfaction sur le respect du concept ‘’ubi tey jàng tey’’ dans l’académie de Louga, faisant état de “la présence effective du personnel enseignant et administratif” dans toutes les écoles visitées, à l’occasion de la rentrée scolaire 2023-24.

“Je suis rassuré et satisfait parce que le concept ubi tey Jàng tey est respecté dans l’académie de Louga, à l’exception du lycée Malick Sall (…)”, a-t-il dit à des journalistes, au terme d’une visite de cinq établissements scolaires de la commune de Louga, en compagnie des autorités administratives.

Dans ce lycée, dit-il, les emplois de temps ‘’sont affichés’’ et les enseignants présents, mais les élèves ont brillé par leur absence.

Mais partout où la délégation est passée, le fait le plus frappant est ‘’la présence effective du personnel enseignant et du personnel administratif des écoles dans les différentes écoles visitées’’, a indiqué M. Seydi, venu représenter le gouverneur de région empêché.

Partout où elle s’est rendue, ‘’on a trouvé des directeurs, des enseignants et, dans certaines écoles, des élèves qui sont déjà dans les salles de classe en train de faire la lecture’’, a-t-il insisté.

Il s’est réjoui de constater qu’à l’école élémentaire Louga 1, des élèves étaient dans une salle de classe ‘’en train de faire la lecture’’. La lecture est en effet ‘’une discipline clé parce que l’élève doit au moins pouvoir lire pour qu’il puisse suivre normalement les autres cours’’, a-t-il rappelé.

“C’est pourquoi nous avons franchement un sentiment de satisfaction et pour cela, nous remercions vraiment l’IA [Inspection d’académie] et l’IEF [Institut de l’éducation et de la formation] et l’ensemble du personnel éducatif de la région de Louga”, a-t-il dit.

Le représentant du président du Conseil départemental, Yély Ba, souligne que cette tournée a permis de ‘’visiter un certain nombre d’établissements scolaires, rencontrer et échanger avec les directeurs d’école et les enseignants’’, ainsi qu’avec les élèves.

“Cela veut dire que nous avons bien pris en compte la situation actuelle qui est une situation favorable au démarrage des enseignements-apprentissages”, a-t-il fait remarquer.

A sa suite, Moussa Sarr, le porte-parole du G7, une alliance de syndicats du secteur de l’éducation et de la formation, ‘’a remercié de vive voix les autorités administratives et académique, l’IA et l’IEF qui ont été alertes, en prenant toutes les dispositions nécessaires afin que le concept +ubi tey jàng tey+ soit une réalité au niveau de Louga’’.

Il a invité le gouvernement à ‘’convoquer tous les syndicats autour d’une table pour discuter du protocole d’accords signé avec les enseignants, notamment la situation des décisionnaires afin qu’on puisse avoir une année scolaire apaisée’’.

Il estime qu’’’il doit prendre toutes les dispositions nécessaires pour prévenir d’éventuels mouvements d’humeur chez les enseignants’’.

DS/ASG/ASB

 

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-SANTE-PREVENTION / Pèlerins positifs au coronavirus : Ibrahima Sy appelle les populations  au respect strict des mesures préventives

Diass,  (Mbour) 23 juin (APS) – Le ministre de la Santé et de l’Action a invité dimanche l…