Louga, 24 mai (APS) – La Compagnie sahélienne d’entreprise (CSE) et ses partenaires du Conseil des volontaires communautaires pour le développement au Sahel (CVCS) ont procédé, vendredi, au lancement officiel travaux d’aménagement et de bitumage de la route Dahra-Mbeuleukhé, longue de quarante kilomètres, a constaté l’APS.

“Cette rencontre, tenue à Dahra, a été bien plus qu’un simple événement protocolaire parce qu’elle nous a servie de tribune pour sensibiliser les communautés locales à l’importance de favoriser les ressources locales dans ce projet ambitieux”, a souligné le directeur des travaux de la CSE, Ousseynou Camara.

Il s’entretenait avec des journalistes à l’issue du lancement officiel des travaux d’aménagement et de bitumage de la route Dahra-Mbeuleukhé, longue de quarante kilomètres.

Ousseynou Camara a souligné que ”ce programme reposait sur quatre piliers fondamentaux : l’environnement, le volet social, la sensibilisation et les impacts socio-économiques du projet”.

“Le contrat, supervisé par l’Ageroute chargée de manière générale de la mise en œuvre de tous les travaux de construction, de réhabilitation et d’entretien de route, s’étalera sur une période de vingt mois”, a-t-il précisé.

Il a profité de cette occasion pour “exhorter les populations riveraines, qui sont les premières bénéficiaires à la coopération, à la vigilance et au strict respect du code de la route ainsi que des mesures spécifiques de sécurité pendant la phase de construction”.

Le directeur technique du CVCS chargé du volet de la sensibilisation, Madiaw kandji, a salué “la démarche participative de la CSE”, avant d’inviter “les populations bénéficiaires de la route à s’approprier du projet de développement d’infrastructures routières”.

Pour y parvenir, il a promis d’organiser des causeries dans les villages au bord de cette route afin de mieux sensibiliser les populations, sur l’environnement, l’accueil des personnes étrangères et la nécessité de faire preuve de prudence sur la route en chantier”.

“Ce projet vise à améliorer le niveau de service des infrastructures routières, à interconnecter et faciliter l’accessibilité des localités rurales, mais également à désenclaver le département de Linguère, réputé pour son économie pastorale”, a-t-il fait valoir.

DS/ASB/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-MONDE-DIPLOMATIE / Les orientations et missions de l’OIF au menu d’échanges entre le président Faye et Louise Mushikiwabo

Dakar, 22 juin (APS) – Le chef de l’Etat sénégalais, Bassirou Diomaye Faye, a …