Dakar, 21 (APS) –  Les revenus générés par le secteur extractif au Sénégal s’élève à 275 milliards 33 millions de FCFA pour l’année 2022, dont 242 milliards 30 millions ont été affectés au budget de l’État, a-t-on appris du comité national de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (CN-ITIE) dont le nouveau rapport a été rendu public jeudi, à Dakar.

Le document indique que le total des revenus générés par le secteur extractif au Sénégal en 2022 a évolué de 42,50 milliards de FCFA par rapport à l’exercice 2021, enregistrant ainsi une hausse de 17,9%.

Le rapport met également en exergue la contribution du secteur extractif dans l’économie, avec une contribution aux exportations et au PIB de l’ordre de 32,16% et 4,50% respectivement, sans compter une part de 6,85% dans les recettes de l’État et de 0,17% dans l’emploi.

Les revenus du secteur minier sont de 235,71 millions en 2022, alors que ceux de 2021 s’élevaient à 203,01 milliards de FCFA, soit un pourcentage de 85, indique le même rapport, qui évalue à 24,70 milliards FCFA les revenus du secteur des hydrocarbures.

“Le reste des revenus a été réparti entre le compte d’exploitation de la société nationale Petrosen, les fonds propres des organismes collecteurs, les fonds revenant à l’UEMOA et à la CEDEAO, les dépenses sociales et environnementales et le fonds de réhabilitation des sites miniers”, a expliqué Eva Marie Coll Seck, présidente du comité national de l’ITIE.

La publication de ce rapport coïncide avec le dixième anniversaire de la mise en œuvre de l’ITIE au Sénégal.

Selon Eva Marie Coll Seck, ce document officiel constitue “un pas supplémentaire vers une gestion transparente de nos ressources naturelles et un catalyseur de progrès pour notre nation”.

Elle a souligné aussi que les 26 entreprises pétrolières et minières prises en compte dans le périmètre de réconciliation ont employé 8 977 personnes en 2022, précisant que la majorité de ces effectifs, soit 95,2%, était des nationaux.

Eva Marie Coll Seck a aussi révélé que la masse salariale globale déclarée des entreprises du secteur extractif était de 120,005 milliards de FCFA, dont 100,884 milliards de FCFA pour le secteur minier et 19,120 milliards de FCFA pour le secteur des hydrocarbures.

“Le Rapport ITIE 2022 relève également que les entreprises pétrolières et minières incluses ont déclaré un montant global de plus de 2034 milliards de FCFA payé aux fournisseurs en 2022, dont 728 milliards aux entreprises nationales”, a-t-elle fait savoir, ajoutant que cette proportion, bien qu’étant en progression, doit être améliorée.

“Pour cette raison, et pour une meilleure prise en compte des politiques relatives au contenu local, l’administrateur indépendant recommande que le comité national de suivi du contenu local soit intégré dans le périmètre de réconciliation ITIE”, a déclaré Eva Marie Coll Seck, selon qui il s’agira, par ce biais, de “soutenir activement le renforcement des capacités de production locales”.

MFD/BK/MTN

 

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-ECONOMIE-MINES / Conflits miniers à Kanel : la SOMIVA invitée à améliorer sa communication avec les populations

Matam, 4 mars (APS) – Le gouverneur de Matam (nord), Mouhamadou Moctar Watt, a invit…