Dakar, 13 déc (APS) – Les quotidiens commentent le procès d’Ousmane Sonko contre l’Agent judiciaire de l’État, concernant la radiation de l’opposant du fichier électoral.

Le tribunal hors classe de Dakar a mis en délibéré à jeudi sa décision sur la réintégration ou non de M. Sonko dans le fichier électoral.

Il est chargé de juger cette affaire judiciaire après que la Cour suprême a cassé la décision du tribunal de Ziguinchor (sud) annulant la radiation de l’opposant et ordonnant sa réintégration sur les listes électorales.

De ‘’chaudes empoignades entre avocats’’, titre L’info, ajoutant : ‘’On a assisté à des plaidoiries musclées. Les avocats de l’opposant se sont évertués à démonter les arguments de l’État…’’

‘’La salle 7 où a eu lieu l’examen de la requête aux fins d’annulation d’une mesure de radiation contre Ousmane Sonko était remplie de militants de Pastef (son parti politique, qui a été dissous). Chapelets, exemplaires du saint Coran, ‘La Citadelle du musulman’, etc. Ils n’ont rien oublié en venant assister à l’audience’’, lit-on dans Source A.

EnQuête note que ‘’les joutes ont été âpres, hier, au tribunal, entre les avocats d’Ousmane Sonko et ceux de l’État’’.

‘’Ousmane Sonko n’est plus maître du temps’’, affirme Le Quotidien, ajoutant qu’un éventuel pourvoi pourrait prolonger la procédure.

Il existe des ‘’risques de forclusion’’ de l’opposant et maire de Ziguinchor, puisque les parrainages des candidats à l’élection présidentielle doivent être déposés au plus tard le 26 décembre, signale Le Quotidien.

‘’Oui aux valeurs partagées, non aux valeurs imposées’’

EnQuête évoque les mêmes risques, concernant la candidature de M. Sonko, en parlant d’‘’une infime chance entre les mains du juge’’.

Bés Bi Le Jour s’est intéressé au parcours de l’avocat et opposant Moussa Diop, placé en garde vue après avoir cité les noms de plusieurs personnalités, dont Macky Sall, dans un présumé scandale d’exploitation minière au Sénégal.

Le journal le présente comme un ‘’brillant rebelle’’.

Il y a eu un ‘’jeu de ping-pong entre Me Moussa Diop et les enquêteurs à propos de l’authenticité des documents’’ sur la base desquels il a mis en cause Macky Sall et d’autres personnalités.

Ils ont rejeté toute responsabilité dans cette affaire.

Le Soleil évoque le ‘’discours saisissant’’ de Macky Sall à Genève, à l’occasion du 75e anniversaire de la déclaration universelle des droits de l’homme.

‘’Une seule aire civilisationnelle ne peut définir la manière dont tout le monde doit se comporter en droits et devoirs’’, rapporte le journal, citant le président de la République.

‘’Oui aux valeurs partagées, non aux valeurs imposées’’, a dit Macky Sall.

Vox Populi annonce la ‘’mesure sociale exceptionnelle’’ prise par le chef de l’État d’octroyer ‘’2 à 5 millions de francs CFA à 2.238 militaires invalides à la retraite’’.

ESF

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-ALLEMAGNE-COMMERCE / Médina Baye : un objectif de 2000 cantines visé par un programme de modernisation des sites de commerce

Kaolack, 3 mars (APS) – Un programme de modernisation des sites de commerce de Médina Baye…