Dakar, 14 fév (APS) – La direction chargée des assurances au ministère des Finances et du Budget s’emploie à vulgariser l’assurance au Sénégal, à l’occasion d’un atelier de deux jours, qui s’est ouvert mercredi à Dakar.

“Il s’agit de réfléchir aux produits adaptés aux besoins des ménages, à leurs revenus surtout”, a expliqué le directeur des assurances, Mamadou Dème, lors de ce premier atelier national consacré à l’assurance inclusive.

Le Sénégal a entrepris une politique d’assurance inclusive pour améliorer le taux de pénétration de l’assurance, qui est “très faible”, a-t-il dit.

Très peu de Sénégalais ont souscrit à une assurance, a constaté M. Dème. Le taux de pénétration de l’assurance est de 1,5 %, a-t-il signalé, ajoutant que sa faiblesse pousse l’État à intégrer “des personnes défavorisées” à la population déjà bénéficiaire.

“L’assurance classique cible des personnes ayant un certain revenu”, a ajouté Mamadou Dème.

Il laisse entendre que des efforts doivent être faits pour vulgariser l’assurance. “Il y avait une année où il y avait 1 million de personnes assurées”, a rappelé M. Dème.

La digitalisation des services s’applique maintenant au secteur des assurances, ce qui est de nature à vulgariser l’assurance et à la rendre inclusive, selon lui.

CS/ESF/BK

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

AFRIQUE-ONU-CRISE / Abdoulaye Bathily démissionne de son poste d’émissaire de l’ONU en Libye

Dakar, 16 avr (APS) – Le représentant spécial de l’Organisation des Nations un…