Dakar, 5 juin (APS) – Le chef de l’État a décliné mercredi les principaux axes de “la nouvelle politique sportive du Sénégal”, structurée autour de la nécessité de “mettre en œuvre un cadre innovant et maitrisé de financement des disciplines sportives et des hautes compétitions nationales et internationales”.

 “Évoquant la mise en œuvre de la nouvelle politique sportive du Sénégal”, au cours du Conseil des ministres qu’il a présidé, le même jour, Bassirou Diomaye Faye “a rappelé le rôle central que la jeunesse, frange importante de la population, doit jouer pour asseoir le développement du sport au Sénégal dans l’esprit d’une citoyenneté assumée”.

Sur cette lancée, il a demandé au gouvernement “de prendre les mesures visant à renforcer la pratique du sport dans toutes les écoles et universités du Sénégal et à relancer les compétitions sportives scolaires et universitaires sur l’ensemble du territoire national”, rapporte le communiqué du Conseil des ministres.

“Dans la même foulée, ajoute-t-il, le président de la République a indiqué la nécessité de redéfinir le cadre juridique global du Sport au Sénégal”, en invitant le ministre de tutelle “à évaluer, quarante ans après son entrée en vigueur, la loi n° 84-59 du 23 mars 1984 portant Charte du Sport et à préparer un projet de loi consensuel codifiant le Sport national dans toutes ses dimensions : scolaire, universitaire, haute compétition, amateur, formation, encadrement et financement”.

Bassirou Diomaye Faye a par ailleurs “demandé au Premier ministre de mettre en œuvre un cadre innovant et maitrisé de financement des disciplines sportives et des hautes compétitions nationales et internationales”.

Selon le communiqué du Conseil des ministres, il a dans le même temps “demandé au ministre en charge des Sports de proposer, avant fin juillet 2024, sous la supervision du Premier ministre, une nouvelle politique efficace et efficiente de construction, de réhabilitation, d’entretien et de gestion de toutes les infrastructures sportives du Sénégal”.

“Le président de la République a, en outre, invité le ministre de la Jeunesse, des Sports et de la Culture, à rénover le système de fonctionnement et de coordination des activités de Vacances (les « NAVETANES »), en cohérence avec la politique de promotion d’une citoyenneté active et constructive”, lit-on encore.

“Il a aussi demandé au ministre en charge des Sports de prendre les dispositions appropriées en rapport avec le Comité national Olympique et Sportif sénégalais (CNOSS), pour la bonne préparation de la participation du Sénégal aux Jeux Olympiques « Paris 2024 »”, a-t-on appris de même source.

Le président de la République a enfin “demandé au ministre de la Jeunesse, des Sports et de la Culture de rendre compte régulièrement du suivi de l’organisation, au Sénégal, des Jeux Olympiques de la Jeunesse « Dakar 2026 »”, selon le communiqué du Conseil des ministres.

BK/SMD

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-ECONOMIE-FISCALITE / Les nouvelles autorités invitées à élargir l’assiette fiscale pour collecter davantage de recettes (expert)

Saly, 22 juin (APS) – Le président de la section fiscale de l’Ordre national d…