Matam, 14 mars (APS) – Des populations de Matam interrogées par le correspondant de l’APS attendent du futur président de la République, l’achèvement des travaux de plusieurs chantiers en cours de réalisation dans cette région nord du Sénégal.

Un bon nombre de Matamois ont souhaité par exemple que les travaux de la route du Dandé Mayo sud, de l’Hôpital régional Ourossogui-Matam et de l’aérodrome soient achevés dans des délais raisonnables.

Elles ont en même temps exprimé le souhait d’une résolution du bras de fer entre les populations impactées par l’exploitation du phosphate dans les communes de Ndendory, Hamady Hounaré et Orkadiéré, dans le département de Kanel.

L’entrepreneur Ibrahima Bâ dit TP soutient que plusieurs chantiers sont en cours de réalisation dans la région de Matam pour lesquels, le futur président doit s’atteler à terminer une fois élu.

”Nous attendons à ce que tous les chantiers en cours soient achevés. Le nouvel hôpital est toujours en construction de même que l’aérodrome de Ourossogui, sans oublier l’université Souleymane Niang de Matam qui, jusqu’à présent, n’est pas sortie de terre”, a-t-il déclaré.

D’après lui, la région attend depuis les indépendances ”la satisfaction de plusieurs doléances qui ne cessent de revenir avec le passage des différents présidents”.

Le président du mouvement Dandé Mayo émergent (DME), Yaya Ndiaye a de son côté souligné que l’achèvement des travaux de la route du Dandé Mayo sud reste l’une des plus grandes préoccupations des populations, notamment celles vivant dans cette partie de la région.

Entamés en 2022, les travaux de cette route devant permettre aux populations du Dandé Mayo sud composé des villages du département de Matam et de Kanel de rejoindre les grandes villes de la région situées sur la Route nationale n°2, suivent leur cours malgré beaucoup de retard, selon M. Ndiaye.

Il dit attendre du prochain président de la République, la livraison de la route dans ”les meilleurs délais, qui devra être accompagnée par des projets dans le cadre de la responsabilité sociétale d’entreprise (RSE) et l’emploi des jeunes”.

Les attentes de ces populations, par la voix de Yaya Ndiaye concernent également le recrutement de la main-d’œuvre locale, l’accélération du volet lié au dédommagement des impactés.

Yaya Ndiaye et ses camarades du mouvement DME espèrent des actions concrètes concernant ce chantier, notamment la pose d’une couche de goudron entre Navel et Thiempeng ”pour rassurer les populations”.

Dans le département de Kanel, l’exploitation du phosphate attire des attentions avec les sorties fréquentes des populations impactées par la mine exploitée dans les communes de Ndendory, Hamady Hounaré et Orkadiéré.

Pour Djibril Diawara, membre du Collectif pour la défense des intérêts des populations impactées, celui qui va succéder à Macky Sall ”devra régler les problématiques qui ruinent les communautés”.

”Elles concernent l’emploi des jeunes, la responsabilité sociétale de l’entreprise (RSE), le décaissement des fonds destinés à l’appui des collectivités territoriales et l’indemnisation des propriétaires de champs”, a fait savoir M. Diawara.

Il invite le prochain chef de l’Etat à venir au secours des populations impactées par l’exploitation des phosphates.

De plus, a-t-il précisé, ”1804 personnes ont été recensées comme étant impactées, pour un montant total de 162 500 000 francs CFA à  partager entre les trois communes”.

La mine de  phosphates est exploitée par la Société minière de la vallée, SOMIVA.

Par ailleurs, les candidats à la présidentielle du 24 mars sont attendus dans la région de Matam à partir de ce jeudi.

AT/SBS/ASB/AKS

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-AFRIQUE-CULTURE / MASA 2024 : une édition pour assumer la ‘’fonction économique’’ de l’évènement, selon son directeur général

Dakar, 12 avr (APS) – La 13e édition du Marché des arts et du spectacle d’Abidjan (MASA), …