Dakar, 27 déc (APS) – Les journaux reçus mercredi à l’APS traitent en priorité la clôture des dépôts de candidatures pour l’élection présidentielle du 25 février 2024 au greffe du conseil constitutionnel.

“Les candidats à l’écoute des cinq sages’’, écrit le journal l’As à la Une, mettant en exergue les “trois séquences clefs qui conditionnent l’examen des dossiers’’.

Le journal énumère la recevabilité et la validation des dossiers qui feront l’objet d’un minutieux examen de la part du juge constitutionnel.

Pour le journal L’Info, la clôture des dépôts de candidatures sonne comme un “dernier virage amorcé’’ pour le rendez-vous électoral de 2024.

“Après l’étape de la collecte de parrainage et le dépôt des candidatures, les prétendants au fauteuil présidentiel devront dorénavant surmonter la fatidique et redoutable épreuve du parrainage qui s’est révélé un véritable filtre en 2019’’, a commenté la publication.

‘’Le filtre du parrainage fera un effet et risque de révéler des surprises comme en 2019 où des candidats comme Malick Gackou, Bougane Gueye Dany, ont été retenus pour insuffisance de parrains’’, rappelle L’Info.

Avec comme titre principal “Les choses sérieuses commencent’’, le journal Enquête renseigne que sur les 261 candidats déclarés, plus d’une soixantaine ont déposé leur candidature au Conseil constitutionnel et plus de 70 parmi eux ont déposé leur caution à la Caisse de dépôt et de consignation.

“La sélection va continuer avec les vérifications prévues à partir de jeudi’’, précise Enquête qui parle d’un “casse-tête des parrainages’’ pour les candidats.

Ces derniers sont au nombre de 79, précise le quotidien Le Soleil qui donne aussi les dates pour la précampagne et la campagne électorale.

“A quelques jours de l’élection présidentielle, le Conseil national de régulation de l’audiovisuel (CNRA) a sorti une note pour rappeler aux médias la conduite à tenir pendant les différentes étapes du processus électoral’’, rapporte le quotidien national.

“Les sept sages entrent en scène’’, écrit Sud Quotidien. La publication souligne “qu’à moins de deux mois de l’élection présidentielle de février 2024, le Conseil constitutionnel est parti pour entamer son travail de validation ou d’invalidation des diverses candidatures à la succession de Macky Sall (…) et dès jeudi les sept juges vont procéder au tirage au sort des dossiers, une innovation pour corriger l’imbroglio de 2019’’, retrace Sud Quotidien.

Les journaux se font aussi l’écho de la saisine de la Cour suprême par l’Agent judiciaire de l’Etat à propos de la réintégration de l’opposant en prison Ousmane Sonko dans les listes électorales.

“L’Agent judiciaire de l’Etat jusqu’au-boutiste’’, commente le journal Kritik à la Une.

La publication informe que l’Agent judiciaire de l’Etat a posé un acte “qui risque de nuire définitivement à la candidature du maire de Ziguinchor Ousmane. Yoro Moussa Diallo s’est déplacé au greffe du Tribunal d’instance de Dakar pour déposer le pourvoi en cassation contre la décision de la juridiction annulant la radiation de Sonko des listes électorales’’.

MTN

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-JAPON-EDUCATION / Un don de quarante-six millions pour la réhabilitation de l’école élémentaire Pikine 17

Dakar, 4 mars (APS) – L’ambassadeur du Japon au Sénégal, Izawa Osamu a signé, lundi, avec …