Dakar, 11 jan (APS) – Le Premier ministre sénégalais, Amadou Ba, a invité, jeudi à Dakar, les journalistes évoluant dans l’espace francophone à user de leurs responsabilités dans l’édification d’une humanité en perpétuelle quête de justice et d’équité.

”Vous autres journalistes de l’espace francophone, vous êtes interpelés quant à vos responsabilités dans l’édification d’une humanité en perpétuelle quête de justice et d’équité gage d’un monde de paix’’, a-t-il notamment déclaré.

Amadou Bâ présidait la clôture des 50ème assises de l’Union internationale de la presse francophone (UPF) abritées depuis mardi par le Sénégal sur le thème  ”Médias, paix et sécurité’’.

‘’Vous les journalistes qui êtes des nôtres, vous avez été questionnés pendant ces assises sur votre place et votre rôle dans un contexte, ayant dégénéré, coûté des vies, détruit des biens, semé la faim et la désolation’’, a-t-il encore dit.

M. Ba a souligné la nécessité pour les journalistes de faire face à ces corolaires ‘’inévitables en période de trouble, de désinformation, de manipulation, et toutes les tentatives déloyales de contrôler la diffusion des informations’’.

Il est heureux de constater à quel point les journalistes sont conscients que leur apport, peut être vital lorsqu’ils cherchent une réponse aux enjeux de la sécurité alimentaire, s’est réjoui le Premier ministre du Sénégal.

A l’en croire, les journalistes font généralement preuve d’un sens aigu de leurs de responsabilités de citoyens du monde et de l’espace francophone.

Il a insisté sur le fait que les travaux des 50e assises de l’UPF venaient en complément des grandes inquiétudes qui traversent le monde.

‘’Vous êtes porteurs d’une préoccupation majeure, qui vous engage, femmes et hommes et également les forces de sécurité qui, au Sénégal, sont les vigies de notre paix, gardiens de nos principes et valeurs républicaines ainsi que de nos libertés démocratiques’’, a-t-il fait valoir.

Il a rappelé que ces 50ème assises confirment le Sénégal comme un chantre mondial de la paix et Dakar comme l’une des capitales africaines de la recherche pour la sécurité et la stabilité du continent.

‘’Nos batailles contre les barbaries de toutes sortes qui mettent en péril un monde pacifié et porteur de progrès, pétrie des valeurs démocratiques, quels que soient nos efforts tant au plan logistique qu’humain, ne sauraient triompher sans l’apport décisifs des médias’’, a-t-il affirmé.

AMN/AKS/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-RELIGION-FORMATION / Tivaouane : signature d’une convention entre l’ONFP et AJANA Maintenance pour former les travailleurs de la Grande mosquée

Tivaouane, 25 fév (APS) – L’ Association Jamaatou Nour Assouniya (AJANA Mainte…