Kaffrine, 22 mars (APS) – Le ministre de la Culture, des Industries créatives, du Patrimoine historique et des Loisirs, Aliou Sow, encourage les jeunes à investir dans l’écriture de scénarios, pour bénéficier davantage des subventions du FOPICA, le Fonds de promotion de l’industrie cinématographique et audiovisuelle.

Aliou Sow présidait un atelier de partage sur les métiers du cinéma et de l’audiovisuel, une rencontre tenue jeudi à Kaffrine, sous l’égide du département ministériel qu’il dirige, à travers le Fonds de promotion de l’industrie cinématographique et audiovisuelle.

Dans son intervention, il a invité les jeunes à s’investir davantage dans l’écriture de scénarios, afin de pouvoir bénéficier encore plus de subventions du FOPICA, assurant que “l’art nourrit son homme”.

“Dans la perspective d’une industrie cinématographique et audiovisuelle que nous voulons installer durablement dans notre pays, il est essentiel que les différents acteurs de la chaîne de création et de production soient outillés techniquement pour pouvoir répondre aux exigences et à toute la rigueur que requièrent les métiers du cinéma et de l’audiovisuel”, a-t-il dit à des journalistes, au terme de la cérémonie d’ouverture de cette session de formation.

Différents acteurs culturels de la région ont participé à cette session de formation.

Selon Aliou Sow, la formation des jeunes est “une action prioritaire” du ministère de la Culture, avec l’apport du Fonds de promotion de l’industrie cinématographique et audiovisuelle.

Le choix d’insister sur la formation des jeunes, soutient-il, se trouve donc “motivé par un double enjeu”, dont celui de mieux prendre en compte la problématique de l’employabilité des jeunes et leurs compétences.

Cette session de formation ayant regroupé vingt jeunes, issus des départements de Kaffrine, Birkelane, Malem-Hodar et Koungheul, était assurée par le groupe Ibara TV, une structure audiovisuelle basée à Goudomp, dans la région de Sédhiou (sud) et qui œuvre dans le cinéma et l’audiovisuel.

Le ministre de la Culture a remis, à cette occasion, une subvention de cinq millions de francs CFA à la Fédération régionale des acteurs culturels (FERAC), pour le démarrage de leurs activités.

CTS/BK/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Culture

Voir aussi...

SENEGAL-ENVIRONNEMENT-SENSIBILISATION / Ziguinchor : un film documentaire sur le pillage des ressources projeté à Boffa

Boffa, 23 avr (APS) – “Aakimo”, un film documentaire portant sur le pill…