Dakar, 17 janv (APS) –  Les cyberattaques contre les entreprises et les institutions sont en forte croissance dans le monde, a relevé, mardi, à Dakar, Redda Ben Geloune, président directeur général de l’AITEK, un groupe spécialisé dans la distribution informatique et des solutions associées en Afrique.

Les attaques ciblées contre les entreprises et les institutions tournaient autour de 19,9%, aujourd’hui, elles ont connu une croissance de 700%, a-t-il déclaré, soulignant que ces chiffres montrent que, de plus en plus, les cybercriminels “choisissent les entreprises ou les institutions”.

A titre d’exemple, il a rappelé les récents cyberattaques dont les sites web des gouvernements sénégalais et camerounais ont été victimes. Dans la même période, la BCEAO a été également cible d’une attaque similaire, a indiqué M. Geloune en présence de nombreux spécialistes issus des institutions et entreprises de la sous-région.

“Le nouveaux combats ne sont plus nécessairement des combats avec des kalachnikovs, mais ce sont des combats de cybersécurité”, a-t-il dit à l’occasion de la Conférence ”Knext Dakar 2024”, organisée par son groupe en partenariat avec Kaspersky.

D’après le directeur  général de Kaspersky en Afrique de l’ouest, Bertrand Trastour ”411 000 fichiers (ont été) diffusés chaque jour par les cybercriminels en 2023, soit une augmentation de 3% par rapport à 2022”.

“Près de 125 millions de fichiers malveillants ont été détectés au total par Kaspersky en 2023”, a fait valoir M. Trastour.

Le KNext (Kaspersky Next) se veut un rendez-vous offrant une convergence d’expertise, de perspectives innovantes, de possibilités de réseautage et de démonstrations concrètes. Il réunit des acteurs impliqués dans le domaine de la cybersécurité.

BB/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-TRAVAIL / Les inspecteurs du travail ont relevé 314 licenciements en 2023  

Dakar, 24 juil (APS) – Les inspections régionales du travail et de la sécurité sociale (IR…