Dakar, 21 août (APS) – Les chefs traditionnels et coutumiers ont une mission de régulation sociale à exercer aux côtés des pouvoirs publics, a rappelé l’écrivain et représentant de l’institution royale du Sine, Cheikh Diouf.

‘’Les institutions royales du pays doivent jouer un rôle de régulation sociale, elles ont une certaine notoriété traditionnelle. Elles doivent préserver une certaine virginité, cela veut dire qu’elles ne doivent pas se mêler de la politique’’, a dit M. Diouf dans une interview accordée à l’APS.

Les chefferies traditionnelles et coutumières ‘’doivent parler au moment opportun et le faire de la manière la plus juste et la plus véridique, quels que soient leurs interlocuteurs’’, a-t-il ajouté en faisant allusion à leur mission de régulation de la société.

Interrogé sur les nombreux efforts de vulgarisation de la culture sérère, par l’organisation de festivals et d’autres événements culturels et artistiques, Cheikh Diouf affirme que c’est le résultat d’un long travail. ‘’Il y a eu un déclic, un retour vers ce que l’on nous a laissé comme legs. La communauté sérère a une histoire très riche, mais c’est, malheureusement, une histoire racontée seulement oralement.’’

Selon lui, ce déclic a pour origine l’intronisation récente du Maad a Sinig (le roi du Sine), Niokhobaye Diouf Fatou Diène.

‘’Lorsque vous parcourez les réseaux sociaux et que vous parlez de votre culture, les gens s’y intéressent et vous appellent’’, a-t-il souligné, laissant entendre que cette attitude facilite la promotion de la culture et des arts de la communauté sérère.

De nombreuses initiatives de valorisation de la culture sérère ont vu le jour au cours de ces dernières années. On peut citer le concours de beauté ‘’Moosaan’’, une initiative de jeunes cadres sérères. Le projet de réhabilitation des sites et monuments historiques du Sine, une idée de Cheikh Diouf et d’autres ressortissants de la région de Fatick, en fait partie.

Le Festi-Sérère, un festival annuel dédié au patrimoine matériel et immatériel sérère, est l’une de ces initiatives. Il est organisé par la journaliste Mame Salla Faye.

FKS/ESF/ADC

Dans la même rubrique
Charger plus dans Culture

Voir aussi...

SENEGAL-IRAN-INDUSTRIE / Seniran Auto obtient la licence pour fabriquer des taxis ”Samand”

Thiès, 14 juin (APS) – L’usine sénégalo-iranienne de montage de voitures Senir…