Dakar, 14 juil (APS) – Les investitures des candidats à l’élection présidentielle du 25 février 2024 sont le sujet le plus en vue dans les quotidiens parvenus vendredi à l’APS.

‘’Silence, Macky Sall délibère’’, titre Kritik’ en ajoutant : ‘’Autant l’opinion reste curieuse pour découvrir le profil mis en avant (la personnalité que choisira Macky Sall comme candidat de la majorité), autant […] BBY est au bord de l’implosion, tellement le choix risque de faire naître un climat de défiance.’’

EnQuête évoque ‘’l’obsession du candidat de consensus’’. ‘’C’est au sein de son propre parti qu’il aura le plus de difficultés à réfréner les ambitions […] Le Premier ministre, Amadou Ba, semble avoir une tête d’avance mais le président de la République ne s’est jamais posé là où l’attendait’’, commente le même journal.

Les leaders des partis membres de Benno Bokk Yaakaar ont chargé Macky Sall de désigner le candidat de ladite coalition pour le prochain scrutin présidentiel.

‘’Zéro autorisation !’’ note L’As en évoquant l’interdiction faite par les autorités administratives des manifestations politiques prévues au cours du week-end, dont l’investiture du candidat Ousmane Sonko.

‘’Du département de Dakar à celui de Keur Massar, en passant par Guédiawaye et Pikine, les préfets et les sous-préfets ont opposé un niet catégorique aux organisations politiques proches de l’opposition ou du pouvoir’’, écrit L’As.

Sud Quotidien affirme que l’investiture d’Ousmane Sonko risque de ne pas se tenir, car ‘’le gouverneur de Dakar, El Hassan Sall, a interdit tous les rassemblements prévus les 15 et 16 juillet (ce week-end) dans la région de Dakar’’.

Les quotidiens se préoccupent aussi de la pléthore de candidatures à l’élection présidentielle.

‘’Sérieuses certes, mais fantaisistes aussi pour certaines’’ d’entre elles, ‘’au point de faire sourire, face à la démesure des ambitions affichées’’, ironise Le Quotidien en parlant des nombreuses déclarations de candidature.

L’‘’offensive des candidats fantoches’’, titre L’Observateur. ‘’Il s’en compterait une quarantaine […] à sept mois de l’élection présidentielle. Les déclarations de candidature fusent de partout’’, fait-il remarquer.

‘’Avec déjà près de 50 prétendants au fauteuil du président de la République, le Sénégal est en train de confirmer à la planète qu’il est vraiment un pays d’exception’’, lit-on dans WalfQuotidien.

Il ajoute que ‘’la longue liste des candidats à la candidature à l’élection présidentielle risque de donner le tournis aux électeurs’’.

‘’Tout le monde veut être président’’, pense Bés Bi Le Jour, estimant que ‘’l’attroupement de candidats n’est sûrement pas une richesse mais un vrai appauvrissement’’.

‘’Être président est un costume lourd à porter parce que taillé sur du bon tissu. Il faut en avoir aussi bien l’étoffe que les épaules’’, prévient Bés Bi Le Jour.

ESF

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches
Comments are closed.

Voir aussi...

SENEGAL-EDUCATION-ASSAINISSEMENT / Sédhiou : lancement d’une campagne de nettoiement des établissements scolaires

Sédhiou, 23 sept (APS) – Le Projet de promotion de la gestion intégrée et de l’écono…