Dakar, 24 août (APS) – Les quotidiens abordent des sujets très variés pour leur livraison de ce jeudi, qui vont des assises de la presse sénégalaise aux rapports qu’entretient la société civile avec la politique.

Il sera procédé, à partir de ce jour, à une ‘’radioscopie du quatrième pouvoir’’, les médias, note Sud Quotidien.

Le but des assises de la presse est de ‘’faire en sorte que nous ayons une presse plus professionnelle’’, explique au journal le président du Conseil pour l’observation des règles d’éthique et de déontologie dans les médias au Sénégal, Mamadou Thior.

‘’Il est bon, quand vous faites un travail, de vous arrêter de temps en temps pour faire le point’’, ajoute Thior.

‘’Attaques et menaces contre des journalistes, précarité des entreprises de presse et environnement économique non viable, arrestations, difficiles conditions de travail, non-respect des règles d’éthique et de déontologie pour certains, problématique de la gouvernance des médias, baisse de la qualité, etc. La presse souffre de plusieurs maux au Sénégal’’, constate Sud Quotidien.

Le Quotidien pose la question de savoir si on peut vraiment sauver les médias sénégalais. ‘’Sommes-nous encore capables de leur insuffler du panache et de la superbe au cœur d’une société de misère morale et intellectuelle, qui produit du fait divers comme vie politique et vous sert de l’obscurantisme en guise d’aventure spirituelle ?’’ s’interroge-t-il.

‘’Quand bien même de talentueux journalistes rempliraient les salles de rédaction, quelle sorte d’actualité pourraient-ils bien fournir à un public d’ignares, d’incultes et de paresseux de la comprenette ?’’ se demande encore Le Quotidien.

‘’Le contrôle judiciaire se dessine pour Ousmane Sonko’’

Bés Bi Le Jour annonce, pour sa part, que 59 migrants partis de Mbour (ouest) sont portés disparus depuis deux semaines.

‘’Huit membres de ma famille ont embarqué dans cette pirogue’’, déclare une Mbouroise au journal en parlant de l’embarcation dont on est sans nouvelle des passagers.

L’info note, à la suite d’un atelier consacré à la politique gouvernementale de lutte contre la migration irrégulière, que ‘’l’État veut arrêter l’hémorragie’’.

‘’Le jeu trouble de la société civile’’, titre Kritik’. ‘’Des politiciens encagoulés, des opposants qui se cachent derrière le rideau citoyen, des manipulateurs et des calculateurs froids, qui surfent sur les conflits politiques pour un positionnement social’’, observe Kritik’.

Il estime que ‘’la société civile n’a plus bonne presse au Sénégal, même si son rôle vanté de vigie reste une garantie réelle pour [le] pays’’.

L’As s’est entretenu avec l’administrateur de Gaïndé 2000, une entreprise spécialisée dans la digitalisation de l’économie. Ibrahima Nour Eddine Diagne explique en quoi l’intelligence artificielle est à la fois ‘’une menace’’ et concentre d’‘’énormes opportunités’’.

‘’Le contrôle judiciaire se dessine pour Ousmane Sonko’’, déclare Tribune, faisant état d’une ‘’médiation du khalife général des mourides’’, laquelle ‘’devrait aboutir à la mise sous contrôle judiciaire’’ de l’opposant arrêté depuis près d’un mois.

‘’Nos bâtiments sont-ils sûrs ? Personne ne sait’’

WalfQuotidien relaye les commentaires faits par l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo sur l’arrestation d’Ousmane Sonko et la dissolution de son parti. ‘’Hier, en conférence de presse, l’ancien président ivoirien […] n’y est pas allé avec un bouquet de fleurs […] Au contraire !’’ lit-on dans le journal.

‘’Tout le monde a fait son tour chez le coiffeur Gbagbo, qui a tondu en rafales’’, ajoute WalfQuotidien en relayant les critiques faites par l’ancien chef d’État à Mohamed Bazoum, l’ex-président nigérien, à Alassane Ouattara et à Macky Sall.

L’Observateur s’est intéressé aux candidatures à la candidature de Benno Bokk Yaakaar, la majorité présidentielle. ‘’Il est fort à parier que la coalition Benno Bokk Yaakaar va connaître des candidatures dissidentes’’, affirme-t-il.

‘’Tourner le dos au candidat qui sera choisi par le président Macky Sall et faire cavalier seul serait un énorme risque à prendre pour les [autres] candidats à la candidature de Benno Bokk Yaakaar’’, prévient L’Observateur.

Le Soleil annonce l’arrestation de trois femmes soupçonnées d’avoir commis des actes de ‘’sabotage’’ sur le réseau d’assainissement de Touba (centre).

‘’Nos bâtiments sont-ils sûrs ? Personne ne sait […] Avec des matériaux bas de gamme, une main-d’œuvre non qualifiée, on se retrouve avec des bâtiments dont les fissures sont cachées par des carreaux’’, commente Le Quotidien à la suite de la mort de cinq personnes dans l’effondrement d’un bâtiment à Rufisque (ouest).

ESF

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-SECURITE-PROFIL / Commissaire Gnima Diédhiou, la consécration d’un rêve d’enfant

Par Djiby Sène Louga, 21 mai (APS) – La commissaire centrale de Louga, Gnima Diédhiou, a f…