Dakar, 29 nov (APS) – Le ministre des Collectivités territoriales, de l’Aménagement et du Développement des territoires, Modou Diagne Fada, a assuré, mercredi, que les acquis de l’Acte III de la décentralisation seront renforcés et des correctifs apportés sur les imperfections notées dans la mise en oeuvre.

M. Diagne a souligné que la réforme de la décentralisation ”a permis aux collectivités territoriales et aux maires d’administrer librement et de se mettre au service des citoyens’’.

‘’L’acte III de la décentralisation a été un acte majeur et a permis à la communalisation intégrale et la création de département’’, a-t-il soutenu devant les députés, lors du vote du budget de son département qui s’élève à plus de 139 756 142 483 milliards de francs Cfa.

Cet acte entré en vigueur en 2014 a permis de renforcer la solidarité entre les territoires. ‘’Il s’agit aujourd’hui, de consolider les acquis et corriger les imperfections notées’’, a-t-il insisté.

Toujours à ce propos, a indiqué le ministre, le gouvernement est dans un processus d’évaluation de l’acte III de la décentralisation qui a déjà permis la mise en route du Pacasen rural (programme d’appui aux communes et agglomérations du Sénégal) et du Pacasen urbain.

Il a ajouté que la fonction publique locale en train de devenir une réalité grâce au centre national de gestion de la fonction publique locale et de la formation.

Interpellé par les députés sur les dysfonctionnements observés sur la délimitation des communes, le ministre Modou Diagne a précisé que le découpage administratif est du ressort du ministère de l’Intérieur.

Réagissant à l’interpellation des députés relative au retard de versement de la contribution économique locale (Cel), il a soutenu qu’elle constitue un mécanisme financier innovant qui renforce la politique nationale de l’équité territoriale, à l’initiative du chef de l”Etat. Ce retard est dû au fait que le guichet stabilisation était arrivé à expiration.

Toutefois, a rassuré le ministre des Collectivités territoriales, ce guichet sera prorogé par arrêté pour permettre aux communes de recevoir leur part de la Cel.

Le ministre a salué la vision du chef de l’Etat à travers cet Acte III de la décentralisation qui est ”un élément fondamental” pour l’équité territoriale et la solidarité entre territoires et collectivités territoriales.

SBS/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-CULTURE-NECROLOGIE / Décès de El Hadji Alé Niang, la “voix” de Bambey

Bambey, 27 fév (APS) – Le président des communicateurs traditionnels de Bambey (cent…