Dakar, 13 mars (APS) – Neuf maraichers poursuivis pour avoir saccagé le chantier d’une station-service en construction dans la zone agroécologique de Lendeng, située dans la commune de Rufisque-est, ont été tous libérés après avoir comparu mardi devant le Tribunal de grande instance de Dakar.

Quatre d’entre eux ont été relaxés par le tribunal, les cinq autres maraichers mis en cause ayant écopé d’une peine d’un mois de prison avec sursis.

Le procès, ouvert le 5 mars dernier, avait été renvoyé à ce mardi, en raison de l’absence de la partie civile.

“Les maraichers ne sont préoccupés que par une chose : leur outil de travail”, a déclaré Amadou Kanouté, directeur exécutif de CICODEV Afrique, institut panafricain de recherche, de formation et d’action pour la citoyenneté, la consommation et le développement.

Cette organisation, ainsi que d’autres structures de la société civile, ont pris la défense des paysans de Lendeng et étaient aux côtés des maraîchers lors de ce procès.

Selon Amadou Kanouté, les mis en cause, voyant “leurs terres menacées” par ce chantier, n’ont fait que protester contre la construction de cette station-service.

Il rappelle que le chef de l’État avait pris une circulaire pour demander que le site concerné soit érigé en zone agroécologique non aedificandi.

Aussi, le collectif qui défend les maraichers de Lendeng ne compte pas “rester les bras croisés”, malgré cette “victoire”. Il prévoit de mener des actions pour que les maraichers ne soient pas “dépouillés de leurs terres”.

“Si on laisse cette histoire sans suite, d’ici à cinq ans, Lendeng ne va plus exister”, a soutenu Amadou Kanouté.

MFD/BK

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-MONDE-DEVELOPPEMENT / Réunions de Printemps : Dakar réarffime sa volonté de “compter d’abord sur ses propres moyens”

Dakar, 21 avr (APS) – Le Sénégal a mis à profit les réunions de Printemps 2024 du FM…