Dakar, 8 juin (APS) – La coalition de l’opposition, Terra Ranka, portée par le Parti africain pour l’indépendance de la Guinée Bissau et du Cap-Vert (PAIGC) a remporté 54 des 102 sièges de l’Assemblée nationale populaire de Guinée-Bissau à l’issue des législatives du 4 juin dernier, selon des résultats provisoires publiés jeudi par la Commission électorale bissau guinéenne.

L’opposition obtient ainsi une majorité absolue à l’Assemblée nationale, loin devant le Madem, le parti du président de la République crédité de 29 sièges.

Selon la Constitution bissau-guinéenne, le parti qui remporte la majorité au parlement obtient automatiquement le poste de Premier ministre.

Le pays devrait de fait connaître une cohabitation avec un Premier ministre issu des rangs du PAIGC, renseigne une source médiatique. Le président Umaro Sissoco Embaló, au pouvoir depuis février 2020, doit s’exprimer dans un message à la Nation, indique la même source.

La Guinée-Bissau est un État d’Afrique de l’Ouest, connue pour des cycles de crises à répétition à la tête de ses institutions.

Ces élections législatives ont d’ailleurs été organisées un an après la dissolution du Parlement, en mai 2022, par le président Embaló, à la suite d’une crise politique.

A l’annonce de ces résultats provisoires, les militants du PAIGC sont sortis spontanément dans le centre-ville de la capitale, avec des drapeaux et des casseroles pour célébrer la victoire, indiquent des sources médiatiques.

ABB/MTN/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-RELIGION-PELERINAGE / Popenguine : ferveur et joie lors de la marche vers le nouveau sanctuaire

Ponpenguine, 19 mai (APS) – Les participants à la grande marche de Ponpenguine sont …